REFLEXION

Mostaganem : Le premier jour de jeûne des enfants. Une célébration des traditions mostaganémoises

Faire le jeûne la première fois est un événement dans la vie d’un enfant, les familles mostaganémoises comme partout d’ailleurs en Algérie ont conservé les coutumes d’antan pour le célébrer. Les enfants sont alors au centre des activités familiales, notamment durant les fêtes et les célébrations de la fin de la journée de jeûne.



A Mostaganem ville et dans les centres urbains toute la famille et les amis s’associent pour aider le plus jeune à passer une bonne journée. Et si les petites filles et les petits garçons sont préparés plusieurs jours à l’avance à l'idée de jeûner, c'est l'enfant qui décidera du moment où il se sentira enfin prêt à passer ce pas symbolique . "Les enfants ne sont pas obligés de jeûner", dit El Hadj Kaddour , qui a plus de douze petits enfants. "Ils le font lorsqu’ils se sentent vraiment prêts et puis le fait de savoir qu’ils auront droit à une fête rien que pour eux, cela les enthousiasme." Généralement un vendredi, l’enfant fait la grasse matinée. A peine réveillé, il a droit à une promenade pour ne pas sentir passer le temps. Ce sont généralement les pères qui emmènent leurs enfants faire des courses. Ils parcourent les marchés, , achètent à leurs enfants tous ce qui leur fait plaisir. Une fois rentrés à la maison, les enfants font généralement regardent la télévision. C’est le moment que choisissent les mères pour commencer les préparatifs de l'iftar du soir. Elles préparent pour l’occasion de ce premier jeûne tous les plats adorés de l’enfant. Et ce dernier a exceptionnellement le droit de se mettre à table avec les grands..Les mamans préparent de grandes quantités de Cherbet, une boisson faite à base de sucre, de cannelle et de fleur d’oranger. C’est par cette boisson que le jeune enfant rompt le jeûne. Juste avant l’Adhan les petites filles revêtent des tenues traditionnelles, maquillées comme des mariées et portant des bijoux. Les garçons portent des abaya ou des costumes et attendent patiemment l’heure de l'iftar. Les mamans poussent des youyous au moment ou les enfants avalent la première gorgée de Cherbet, célébrant ainsi la rupture de ce tout premier jeûne. Le moment est solennel, il vise à faire associer le jeûne aux bons moments afin que les enfants s’y habituent. Roumaissa 9 ans, raconte à « Reflexion » son premier jour de jeûne."J’ai jeûné pour la première fois de ma vie", dit-elle. "C’est vrai qu’avec ces chaleurs cela a été dur mais tout le monde a fait en sorte que je passe une merveilleuse journée." "J’ai fait des courses et j’ai même aidé maman à préparer l'iftar ", continue-t-elle. Mes parents étaient très fiers de moi et moi j’étais très heureuse d’accéder à ce statut de grande. C’est un moment inoubliable pour moi ", conclut-elle.Sa maman, Amina ne cache pas également sa fierté. "Les traditions doivent absolument être préservés", estime-t-elle." Moi-même, je me rappelle que ma mère m’avait fait ce rituel."

Riad
Lundi 31 Août 2009 - 08:00
Lu 761 fois
CULTURE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+