REFLEXION

Mostaganem : Le Croissant Rouge en caravane à Mostaganem : 100 SDF casés et recherche de 15 haragas



Fidèle à son rôle humanitaire et nonobstant l’austérité de ces années de maigres vaches, le Croissant Rouge continue de relever avec honorabilité une mission qu’il semble diversifier à travers le temps selon les changements vécus par la société algérienne. C’est en effet avec peu, voire d’infimes moyens, mais avec beaucoup de ténacité et de volonté que les jeunes et moins jeunes bénévoles de cet organisme, continuent à rendre service à la population. Le cas des participants à la caravane organisée hier par la fédération de Mostaganem au sein de la bibliothèque centrale de l’université Ibn Badis Abdelhamid.
Bien sûr, c’est la collecte de sang qui fût en prime à l’affiche, comme le veut la coutume. Mais coïncidant avec les examens de fin d’année, il faut tout de même dire que nos étudiants ne se sont pas bousculés pour ce geste de don, sauveur d’autres vies en besoin de sang, par peur de répercussion sur leur rendement cérébral. Ce qui est tout de même une fausse note à mettre sur l’absence de culture et non de volonté. Ce sont par ailleurs les autres activités présentées en différents stands dont notamment les premiers secours qui ont captivé l’intérêt de la masse estudiantine. Mieux d’ailleurs, le secourisme qui est longtemps resté l’apanage d’organismes médicaux, tend grâce à la politique du Croissant Rouge à être bien pris en considération par différents gens. Dans ce sens, le Dr Khalifa Abdelhamid chapeautant la direction de Mostaganem, parle d’une intéressante expérience vécue dans les centres de détention. « Alors que nous menions une formation de secourisme au sein du milieu carcéral de Mostaganem, pour inculquer les gestes sauveurs au moins à une personne par salle, nous avons eu l’agréable plaisir de l’intérêt de plein de personnes ». La demande étant importante, le Croissant Rouge programme une continuité de cette action y compris dans la prison des femmes, la semaine prochaine, d’après le même responsable « si les l’autorité judiciaire viennent à nous accorder la permission », ajoute-il.
A l’humanitaire, s’ajoutent idem d’autres actions sociales et d’intérêt public. C’est à titre d’exemple de la tranche sociale SDF qui bénéficie désormais de la bienveillance du Croissant. A ce titre, d’après les données officielles, pas moins de 100 personnes dont 30 femmes ont été recueillies de la rue durant l’année écoulée pour être placées dans les centres de ‘dar el-aâjaza’ et celui de ‘diar er-rahma’. Dans leur majorité écrasante, ces personnes viennent d’autres wilayas selon le même responsable. Les malades mentaux, pour leur part, ont aussi eu leur part d’attention pour être livrés à l’hôpital psychiatrique.
Le Croissant Rouge qui donne par ailleurs beaucoup d’importance à son autre cellule RLF (rétablissement des liens familiaux), sous la responsabilité du jeune bénévole et étudiant Derdachi Belkacem, travaille d’arrache pied pour venir à dénicher une bonne nouvelle à des familles dans l’inquiétude sur le sort de leurs fils. 15 haragas, rien que pour la ville de Mostaganem, ont quitté les côtes de la wilaya pour parvenir à l’autre bon port de la rive espagnole. Néanmoins, leurs familles restent jusqu’à l’heure sans aucune nouvelle. Le jeune Belkacem expliquant que les émigrants refusant généralement de décliner leurs vrais identités sur le sol étranger par peur de refoulement, d’où l’impossibilité de vérifier leur état par voie officielle auprès du pays d’accueil, c’est tout un autre travail de fourmilière qui est effectué auprès des jeunes haragas expulsés. Quant aux personnes sujettes à des fugues ou à des disparitions, ils sont de l’ordre de 34 personnes à être rechercher.
Le Croissant Rouge entend par ailleurs mener une autre action louable pour contre carrer le gaspillage de l’eau à partir de la semaine prochaine. L’idée pour sensibiliser la population à une épargne de ce liquide vital, se fera même auprès des foyers par le biais de porte à porte entre autres biais. Sur la route au demeurant, les barrages de police et de gendarmerie seront agrémentés de plusieurs acteurs du Croissant Rouge qui auront au début de la saison entrante, à distribuer des dépliants sur les dangers de la route non sans enjoliver le geste avec des mouchoirs parfumés.

B. Abderrahmane
Lundi 1 Juin 2009 - 00:18
Lu 545 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+