REFLEXION

Mostaganem: La cité El Houria sans gaz naturel.



Dans leurs diverses correspondances, adressées respectivement à madame le wali, au chef de la sûreté de wilaya, au chef des services techniques de l’APC, ainsi qu’au directeur des mines et de l’industrie, les habitants des 60 logements situés à la cité Hai El Houria, exposent leurs problèmes qui se résument comme suit : absence d’éclairage public, non raccordement au gaz naturel, absence d’aires de jeu de lieu de décharge publique. L’ensemble de ces problèmes a en engendré une situation que les habitants de ce quartier déplorent. Ils sont pas moins de 60 habitants des blocs A.B et C, signataires, à s’être rapprochés du quotidien réflexion pour dénoncer la triste situation qu’ils vivent au quotidien.
Les trois blocs, A,.B et C, composant les 60 logements de la cité El Houria, au niveau d’El Arsa, ne sont toujours pas raccordés au gaz naturel, alors que la conduite principale passe à quelques mètres seulement de leurs logements, selon leurs déclarations. Un autre problème, non des moindres, est celui de l’éclairage public qui fait défaut. Profitant de l’obscurité, des jeunes se rassemblent non loin des blocs où ils consomment du kif et des boisons alcoolisées. Très souvent ces jeunes ont agressé les passants. De ce fait, les habitants de cette cité ont peur pour leurs enfants et même pour leur domicile. Parmi les nombreux problèmes auxquels sont confrontés les citoyens de ce quartier, il y a lieu de citer l’absence de services publics de proximité tels le bureau de poste, le centre de santé et une unité de sûreté urbaine, comme c’est le cas dans d’autres quartiers de la ville. La crèche, dont les travaux sont achevés depuis près d’un an, n’a toujours pas ouvert ses portes. Le manque d’aires de jeu et d’espaces verts fait que les enfants sont contraints de jouer dans la rue et s’exposent, de ce fait, à toutes sortes de dangers. A noter aussi qu’il existe, au niveau de ce quartier, un espace situé entre le CEM et les logements que les habitants souhaiteraient récupérer pour en faire un parking dont les gardiens seraient recrutés parmi les jeunes du quartier au chômage.


Réflexion
Dimanche 22 Février 2009 - 20:27
Lu 1239 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+