REFLEXION

Mostaganem : Eablissements scolaires. Les 3000 dinars de tous les soucis



Agressions verbales, menaces de mort et crachats en plein public ; tel est le lot quotidien des chefs d’établissement depuis la rentrée scolaire pour la simple raison que leur progéniture n’a pas été inscrite sur la liste des bénéficiaires de la prime de scolarité promulguée par son excellence le président de la république dans le cadre de la solidarité nationale avec les familles nécessiteuses. Or le nombre de celle-ci augmente de jour en jour et le quota attribué à chaque établissement régresse dans la plupart des cas, et voilà le directeur transformé en bouc émissaire. Cependant la circulaire N°064 du 05/08/2001 émanant du ministère de l’intérieur et des collectivités locales est claire, nette et précise quant aux modalités d’attribution de ces fameux 3000 DA. En effet il est fait obligation aux familles nécessiteuses de présenter un dossier administratif (enfants orphelins, adoptés. Victimes des événements, handicapés, parents divorcés, au chômage ou dont le revenu mensuel, toutes indemnités comprises, ne dépassant pas les 8000 DA.) les dossiers collectés au niveau de l’établissement scolaire, quel que soit leur nombre, sont déposé au siège de l’APC qui déléguera ses services sociaux pour engager les éventuelles enquêtes, et dresser les listes des bénéficiaires par priorité et les remettre en fin de parcours au niveau de la commission de daïra seule habilitée a décider un quota attribué définitivement à chaque établissement. Or, la réalité est tout autre, puisque chaque partie de ce processus « s’est lavé la main » pour ne laisser que le chef d’établissement se démener dans des considérations qui ne sont nullement de ses prérogatives, et au détriment de ses fonctions pédagogiques plus que nécessaires pour le suivi de la scolarité de l’élève. La campagne étant engagé pour cette fois ci, il serait judicieux de prendre ce dossier au sérieux, dès à présent, avec la collaboration des responsables de l’éducation, des services sociaux des APC, des représentants des associations des parents d’élèves et de la société civile sous l’autorité de messieurs les chefs de daïra, pour préparer convenablement l’année 2010/2011.


B .Cherifi
Mardi 29 Septembre 2009 - 21:12
Lu 389 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+