REFLEXION

Mostaganem : ENTRE LES CHIFFRES DU MINISTRE ET LA REALITE DU TERRAIN

Que faut-il retenir de la visite de M. Louh à Mostaganem ?



Mostaganem : ENTRE LES CHIFFRES DU MINISTRE ET  LA REALITE DU TERRAIN
Lors de sa dernière visite de travail et d’inspection effectuée dans la wilaya de Mostaganem, samedi dernier, M. Louh, ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, a insisté sur deux points essentiels parmi l’ensemble des préoccupations de son secteur, à savoir : le dispositif d’aide à l’insertion professionnelle des jeunes et la stratégie globale de l’emploi visant la résorption du taux de chômage dans la wilaya de Mostaganem, ainsi que la formation des jeunes âgés de 16 à 20 ans.

En ce qui concerne le premier point, le ministre s’est montré très préoccupé par les différents problèmes auxquels sont confrontés les jeunes au quotidien, plus particulièrement celui de l’emploi, seule solution en mesure de résorber le chômage. Le taux de chômage a certes régressé de 23,7% en 2003 puis de 9,03% en 2008, soit un écart de 14,67% en 5 ans. Ce qui suppose que le taux de régression annuel est de 2,93%. Mais il n’en demeure pas moins que le nombre de jeunes en quête d’un emploi reste important, eu égard à la population juvénile en âge d’occuper un emploi. M. le ministre l’a dit : « il existe d’autres programmes d’investissement à Mostaganem, permettant de réduire davantage le taux de chômage grâce aux différents mécanismes d’emploi mis en place, notamment le dispositif d’aide à l’insertion professionnelle » Grâce à la mise en œuvre de ce dispositif 3 693 jeunes ont été touchés à ce jour.

Dans le même sillage, M. Louh n’a pas manqué de souligner que son département a donné des instructions claires aux différentes structures au niveau des wilayate que sont l’Agence nationale et les directions de wilaya de l’emploi, afin que les jeunes soient payés régulièrement. « Les Retards seront sanctionnés », a-t-il précisé par ailleurs.

Quant au second point ayant trait à la formation, M. Louh dira que son département avait signé avec le ministère de la formation et de l’enseignement professionnels, une convention qui sera mise en application dès la prochaine rentrée scolaire et concernera les jeunes âgés entre 16 et 20 ans. La formation de ces derniers sera axée plus particulièrement sur différentes activités et spécialités dites rares et ce, en tenant compte des spécificités de chaque région. Telles sont donc les préoccupations du ministre du travail et de l’emploi centrées plus particulièrement sur l’insertion professionnelle des jeunes qui constituent un capital vital en main-d’œuvre.


M. Bentahar
Mardi 17 Mars 2009 - 07:53
Lu 526 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+