REFLEXION

Mostaganem : Dans un immeuble de la cité Chemmouma, une jeune femme sauvagement agressée par un individu cagoulé.

Une scène digne des films d’actions, une incroyable histoire d’agression s’est produite ce jeudi aux environs de 8h 30 mn du matin dans l’un des immeubles de la cité Chemouma, où une jeune femme a été sauvagement agressée par un individu cagoulé.



Mostaganem :  Dans un immeuble de la cité Chemmouma, une jeune femme  sauvagement agressée par un individu cagoulé.
Il est 8h 30 mn en cette journée ensoleillée du jeudi, la jeune femme « K », venait de quitter en toute quiétude comme tous les jours, son domicile familial situé au quatrième étage d’un immeuble à la cité Chemouma pour rejoindre son travail. En empruntant les escaliers, elle tomba nez à nez avec un homme portant une cagoule qui l’attendait à l’étage inférieur (3eme étage), ayant tout de suite compris le manège elle tenta de rebrousser chemin pour regagner la maison , mais en vain, le malfaiteur se jeta sur elle en l’empoignant des pieds, elle se débattit de toutes ses forces afin de se dégager de l’emprise de son bourreau, mais c’était sans savoir que l’individu en question avait l’intention de lui nuire en cas de résistance. Il a tenté de la neutraliser avec un coupe courant électrique comme il était en possession de deux tubes de gaz lacrymogène, il n’hésita pas d’ailleurs à asperger sa victime avec. Il voulait lui subtiliser la carte magnétique de sa voiture. La victime possède selon notre source un véhicule de type Renault Mégane « Béret ». Mais la jeune femme s’est défendue ardemment à tel point que ses cris ont pu être entendus par les voisins. Selon toujours les informations recueillies auprès de témoins oculaires, c’est la sœur de la victime qui est venue la première, à la rescousse pour aider sa sœur. Sachant que la partie est perdue d’avance, le cambrioleur lâcha prise et quitta les lieux de peur de se faire attraper et prend la fuite en abandonnant l’un des tubes lacrymogènes sur le lieu de l’agression. Seulement les cris des voisins et l’alerte générale donnée par ces derniers ont vite fait de mettre un terme à la cavale du malfaiteur, il a été poursuivi par des voisins à bord d’un véhicule de type Renault Partner qui ont pu le neutraliser et lui retirer sa cagoule. Grande fût leur surprise, une sueur froide traversait leurs corps et une angoisse terrible se lisait sur le visage de ses poursuivants lorsqu’ils ont découvert son visage. Il s’agit ni plus ni moins que d’un jeune voisin habitant l’immeuble d’en face, un jeune pourtant détenteur d’une licence acquise à l’université de Mostaganem et serait même le fils d’un magistrat en fonction que tout le monde respectait. Alertés, les policiers dépêchés sur les lieux ont procédé à son arrestation sur le champ et emmené au commissariat aux fins d’audition et de présentation.

Ahmed Mehdi
Samedi 12 Septembre 2009 - 08:00
Lu 892 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+