REFLEXION

Mostaganem : Atteint d'une coxithrose bilatérale avec diminution de marche, un père de famille, condamné à mort.



Mostaganem : Atteint d'une coxithrose bilatérale avec diminution de marche, un père de famille, condamné à mort.
Que peut faire ce vacataire père de famille avec un salaire de 6.800 DA gelé depuis 7 ans, lui qui nécessite une opération chirurgicale dans les plus brefs délais et qui coûte 80 millions ?
Au pays du pétrole et du gaz, du Panafrique et du Centenaire Alaoui, il y a des citoyens qui n’arrivent même pas à se soigner. C’est le cas d’un mostaganémois, Mr Benourine Bensabeur, 43 ans et père de famille. D’après le rapport médical signé par le Pr Rémaoun, il présente « une coxarthrose bilatérale évoluée nécessitant un traitement médical avec mesure d’hygiène de vie et éventuellement une prise en charge chirurgicale dans un milieu spécialisé ». Or, Mr Benourine, lui qui est un agent à l’hôpital de Mostaganem avec statut d’un vacataire qui ne gagne pas plus que 6.800 DA et dont la paye est bloquée depuis 7 longues années, ne peut bien sûr faire face au cout d’une opération qui nécessite la bagatelle de 80 millions sonnantes et trébuchantes pour accéder à une clinique privé. La santé de notre pays qui donne son dos au social, n’assure pas ce genre d’opérations et la CNAS se dit dans l’impossibilité de sa prise en charge puisqu’il s’agit d’un vacataire.
Et comme un malheur ne vient jamais seul, le bon Dieu ait voulu que le fils unique de Mr Benourine âgé d’à peine 18 mois ait été brulé au troisième degré avec de très graves complications ayant nécessité 3 greffes prélevés de la jambe de sa maman. Cette situation conjuguée à d’autres conditions des plus misérables du patient, lui a couté dernièrement une autre maladie qu’est l’hypertension, à laquelle s’est ajouté l’asthme. Hypertendu, ce père de famille que nous conseillons à ne pas penser à ce qu’il a voulu essayer déjà une fois lors d’une dépression nerveuse et désespérée, lance un appel aux âmes charitables et notamment les autorités dont Mme le Wali pour sa prise en charge médicale.

B. Abderrahmane
Lundi 3 Août 2009 - 08:15
Lu 677 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+