REFLEXION

Mostaganem: Affaire de la BNA. Le jeune « milliardaire de trois heures » écope de 5 ans ferme



Le verdict est tombé hier. Le jeune vigile de la banque doit aussi restituer les 590 millions qui manquent à la somme retrouvée par la police, et dédommager son employeur d’une somme de 50 millions outre une amende de 5 millions.
Par ailleurs, aucune décision coercitive n’est venue par ailleurs sanctionner les responsables qui sont derrière le manque de vigilance et de l’absence de professionnalisme qui ont couté à la BNA un vol accompli en plein jour et en direct sous les caméras de surveillance.
C’était le 8 du mois en cours. L’agent de vigilance profitant de l’inadvertance de ses collègues occupés dans leur tâche alors que d’autres étaient sortis pour le reps de midi, a subtilisé la clef du coffre d’un caissier avec qu’il papotait. Il ouvra la caisse et s’empara d’un sac contenant la bagatelle d’un milliard et cinq cent millions. Il n’aura aucun souci pour sortir du stand du caissier et regagner le hall de la banque. Idem pour sortir et quitter son lieu de travail. Toutes les caméras l’ont pris la main dans le sac et ce ne sont pas ces gadgets technologiques qui manquent à la BNA. Mais les chargés de suivi des caméras de surveillance n’avaient rien vu !
Une heure après, l’alerte fût donnée. Le surveillant était déjà dans la nature, en sa possession une somme dont certainement il s’est avoir dit ne pouvoir jamais récolter ou voir la couleur même au prix de toute une vie de labeur avec une paye de 12.000 DA. Milliardaire, le jeune aux 32 printemps, avec juste deux ans d’écart avec Khalifa le ‘golden boy’ lors du début de son empire, ne s’est pas rendu chez lui. Mais manquant de bon planisme, le jeune désormais riche n’avait certainement pas au préalable un programme tracé pour prendre la poudre d’escampette et se volatiliser en disposition de son milliard et demi. Alors qu’il avait toutes les preuves à son encontre lui qui avait abandonné son poste en plein service, le jeune agent se trimbalait encore dans la ville de Mostaganem quand les éléments de la police judiciaire lui ont mis la main dessus dans le quartier de Tijditt. Arrêté à 15 heures, il avait eu le temps de dispatcher de son argent la coquette somme de 900 millions à gauche et à droite ; 300 millions chez une parente à l’Est de la wilaya dans la petite ville d’Ain-Tedles et une autre somme de 600 millions chez un autre dans l’autre petite ville de Mameche à l’Ouest de Mosta. L’enquête ouverte par la Sureté n’a pas déterminé au demeurant où a été dissimulé le reste de la cognotte. Ainsi donc, le juge l’a condamné à 5 ans de prison ferme, une amende de 5 millions et à verser 50 millions comme dommages et intérêt au compte de la banque, et à restituer le reste de la somme volé qui est de l’ordre de 590 millions. L’agent de sécurité avait un crucial problème de logement et habitait chez sa belle mère.

B. Abderrahmane
Mardi 28 Juillet 2009 - 08:00
Lu 577 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+