REFLEXION

Mostaganem: A l'issue du match Algérie-Zambie, deux jeunes de 25 ans, circulaient sur une moto en tenue d’Adam



Mostaganem: A l'issue du match Algérie-Zambie, deux jeunes de  25 ans, circulaient sur une moto en tenue d’Adam
Si durant le match opposant la Zambie à l’Algérie, la ville de Mostaganem avait tous les aspects d’une ville morte, au sifflet de la fin de la partie, la cité s’est métamorphosée à un point où il était un risque de se trimbaler dans ses boulevards dans cette ambiance de fête dont la liesse en était loin d’être un bonheur. Certes, la victoire de l’équipe fétiche fût un évènement heureux. Mais de là à traduire ce sentiment de fierté et de félicité par des comportements rétrogrades ; il y a de quoi à s’enfermer à double clef chez-soi au prochain match des verts.
17h15m, au boulevard commerçant dit la Cofel, toutes les boutiques avaient leurs rideaux baissés. Il ne s’agissait pas que de déferlement de véhicules de supporters dont les automobilistes faisaient fi au moindre abc du code de la route, le hic consistait en ce déferlement de plusieurs grappes de marées humaines qui donnaient une idée sur leur capacité à nuire qu’à faire la fête. Et l’offensive de ces jeunes, a été constatée jusqu’à une heure tardive de la nuit dans plusieurs régions de la ville et sa corniche. L’une des plus frappantes d’ailleurs, concernait deux jeunes hommes d’environ 25 ans, qui ont eu l’audace et le culot de circuler en tenue d’Adam sur une moto Peugeot 103. Un policier en faction a été informé sur l’intenable cène et pour réponse, le citoyen a reçu comme intervention : « que puis-je leur faire ?! »
Non loin de la même avenue, deux étudiantes africaines ont été carrément lynchées à la sortie de la faculté du centre-ville par des jeunes fans dont l’âge ne dépassait peut être pas la vingtaine, d’après le témoignage d’un autre confrère à nous. Heureusement qu’elles ont été tirées d’affaire par des policiers. La gente féminine pour sa part, était loin de vaquer à ses occupations sans risquer les mains indécentes de hooligans. Plusieurs femmes et notamment les jeunes filles ont vu leurs voiles retirés de force par cette horde de sauvage. Le lecteur comprendra qu’elles autres intenables gestes avaient couté la liberté de circulation à nos femmes et à nos filles.

B. Abderrahmane
Lundi 22 Juin 2009 - 08:00
Lu 576 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+