REFLEXION

Morsi, premier président islamiste d'Egypte



Morsi, premier président islamiste d'Egypte
Le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi a remporté la présidentielle égyptienne, selon les résultats proclamés dimanche par le président de la commission électorale Farouk Sultan.  Mohammed Morsi l'a emporté avec plus de 13,2 millions des voix, soit environ 51,7% des voix face à Ahmed Shafiq, dernier Premier ministre de l'ancien président Hosni Moubarak, qui a recueilli 12,3 millions des voix, a-t-il annoncé.  Une clameur de joie est immédiatement montée de la place Tahrir du Caire où des milliers d'Egyptiens s'étaient massés pour attendre les résultats. La place est devenue le symbole du soulèvement qui a poussé l'ancien président Hosni Moubarak à la démission en février 2011.  Les autorités avaient renforcé le dispositif de sécurité dans les rues du Caire et aux abords des principaux édifices publics dans la crainte de violences. L'annonce des résultats, reportée de plusieurs jours en raison des nombreux recours déposés par les candidats, est intervenue dans un climat de tension, Mohammed Morsi et son rival ayant tous deux revendiqué la victoire. Mohammed Morsi, 60 ans, est un ingénieur de formation, notamment diplômé de l'Université de Californie du Sud, qui a été plusieurs fois député sous le régime Moubarak. Il avait dû remplacer au pied levé Khaïrat al-Chater, le stratège et No2 de la confrérie, dont la candidature à la présidentielle avait été invalidée. Il a défendu sans originalité la plateforme des Frères musulmans: lutter contre la corruption des institutions, placer l'Etat sous le signe de l'Islam. Se présentant également comme le seul candidat à pouvoir prévenir le retour de l'ancien régime, il était arrivé en tête du premier tour des 23 et 24 mai, mais de peu, avec près de 25% des suffrages, soit 5,6 millions de voix.  Par ailleurs,  des cris de joie, accompagnés de rafales d'armes automatiques en l'air, ont éclaté dans la ville palestinienne de Gaza immédiatement après l'annonce de la victoire du candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, à la présidentielle en Egypte.           

Nadine
Dimanche 24 Juin 2012 - 22:29
Lu 327 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par Anissa le 25/06/2012 22:04
Cette montée au pouvoir de l'islamisme est un piège pour l'Egypte, c'est une élection empoisonnée, les égyptiens vont tomber comme des mouches...

2.Posté par Ghodbane3labladi le 27/06/2012 08:50
L'islamisme est un passage obligé pour que les peuples musulmans prennent conscience et passent à des systèmes de gouvernance modernes fondés sur les droits de l'hommes. Il y a eu, il y a et il y aura encore des morts. C'est le prix à payer. Les guerres de religions ont duré plus d'un siècle chez les chrétiens ! Nous n'allons pas nous entretuer pendant 100 ans nous aussi : l' Histoire avance plus vite maintenant mais nous devons passer par là. L'élite est consciente du phénomène mais les masses doivent toucher du doigt et vivre les choses pour comprendre. Il faut leur donner le temps qu'il faut, malheureusement. J'espère qu'il ne sera pas trop long et trop meurtrier.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+