REFLEXION

Monsieur Propre est sale !



Monsieur Propre est sale !
La presse a parlé  et ne cesse de parler des défaillances et des magouilles des élus qui se sont enrichis sur le dos du contribuable mais l’administration ou l’autorité compétente continue de faire la sourde muette quant à l’application de la loi. A quoi sert la liberté d'expression, si de telles révélations ne donnent pas lieu à des poursuites judiciaires contre ces mafieux ?, que Satan aurait été très fier de les prendre comme disciples. "Cause toujours" monsieur le journaliste, rien ne va t’entendre ou bien "ferme ta gueule" avant qu’on te confectionne un procès en bonne et due forme. Ou bien crois-moi quand je te dis que la démocratie n'est qu'une "poudre aux yeux", pour aveugler les esprits ? Car les personnes au pouvoir continuent de s'enrichir et de s'arroger des passes droits et des avantages, sur le dos de  ceux qui croient en cette démocratie. Voyant ces maires qui ont bouffé les milliards de leurs communes se pressant vers les bureaux de la DRAG pour déposer à nouveau leurs candidatures sans aucune crainte que leurs dossiers ne soient rejetés par les services de la justice comme annoncé par le ministre de l’intérieur. Une question nous caresse la bouche; soit ces élus récidivistes  sont bien épaulés pour défier les menaces d’Ould Kablia, soit ils sont anormaux. Ces élus des APC et ces membres d’APW  sont là à gérer les assemblées locales depuis une décennie et  leurs scandales de gestion liés à l’argent ne cessent de se multiplier d’un mandat à l’autre. L’Etat avec tous les moyens qu’il dispose n’a pas pu les foutre dehors ; mais beaucoup de citoyens reprochent à la presse de ne pas avoir jeté toute la lumière sur ce type d’individus  et leurs affaires de chipa, mais on constate là, que quand la presse en parle, le pouvoir ne tardera pas  à projeter  le journaliste en prison, Peu importe les preuves présentées, on dément systématiquement et on trouve toujours un bouc émissaire à qui l’on colle la publication de ces informations qualifiées de mensongères et diffamatoires. Ainsi l’Etat adopte la stratégie de la fuite en avant, visant un but bien déterminé, préserver la stabilité dans les assemblées même avec des voleurs, mais jusqu’à quand ?

Riad
Mardi 9 Octobre 2012 - 23:00
Lu 332 fois
A LA UNE
               Partager Partager


1.Posté par abdelkaderderamchi le 11/10/2012 09:06
ceux qui n'ont aucune foi ni loi vivent de cette maniere deliberement tout en sachant que leur actes sont laches ils sont des faibles d'esprits ils ne peuvent pas se retenirent contre leur obséssion qu'ils croient qu'elle est hallal pour eux et la yadjouz pour d'autres encore que leur parti et leur chef les couvres comme etant des etres superieurs aux citoyens pour se permettrent tant et tant de liberté mais mrs mangez ceux que vous procurent vos priveleges et ne touchez pas aux biens d'autruis.je vous defi tous autant que vous etes que vous affichez le mepris avec qui vous voulez et vouz avantagez ceux que vous voulez comme cela vous plaise meme la justice ni autres choses devolue a la justice sociale ni les citoyens et leur rassemblement ni les associations ni personne de bonne volonté ne peut changé rien a vos maniere phaaroniques.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+