REFLEXION

Mohammadia en congé

DES INSTITUTIONS DANS UN ETAT DE PARALYSIE DURANT LE RAMADHAN

Ramadhan semble être un mois très difficile pour certains ouvriers, il est considéré comme une excuse pour la lenteur et l'oisiveté.



Mohammadia en congé
En effet, les diverses  institutions locales et même les secteurs publics de la commune de Mohammadia qui en principe ne doivent pas cesser de fournir des services aux citoyens,  vivent dans un état de paralysie au cours de la journée de jeûne, les travailleurs qui  sont rentrés dans des congés payés  reconnaissent des symptômes négatifs  contredisent à la sagesse et l’esprit du jeûne et ses objectifs, dont figurent  l’extrême paresse, la faiblesse, le bâillement, l’apathie, le sommeil et  même les absences, idem pour ces institutions  qui ont obtenu une halte de mouvement une chose qui a causé une perturbation  et des  préjudices  aux citoyens de la commune, pis encore, la négligence a touché même les secteurs les plus sensibles tels que le grand  hôpital de la commune  et les polycliniques, de nombreux malades sont surpris par la négligence du personnel vue qu’ ils  ont reporté  leur traitement jusqu' après le mois  de carême. « Tous le monde nous reçoit par l’expression: revient après le mois de ramadan » déclare Mustapha, un jeune homme, âgé de 30 ans, qui était dans un état de   grogne et  de mécontentement  à cause de la négligence des travailleurs  municipaux qui ont considéré le mois de    Ramadan comme un  congé. Finalement, les vrais avantages de jeûne, de la modération et le contrôle sont perdus à cause de la négligence d'un côté et de l'oisiveté de l'autre.

Faiza.S
Mercredi 1 Août 2012 - 23:51
Lu 336 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+