REFLEXION

Misérables enseignants



MoulFirma a appris, avec amertume, la menace de grève lancée par un syndicat du secteur de l’éducation. Ce dernier s’est habitué à déclencher des grèves chaque année, parfois deux fois par an. La seule revendication de ce syndicat est répétée chaque année scolaire : augmentation des salaires. MoulFirma dira que les gérants de ce syndicat jugent, toujours, misérables les salaires des enseignants et ils  espèrent, par cette série de grèves enclenchée chaque  année, arriver à un salaire supérieur à celui du président de la République. En contrepartie, MoulFirma a remarqué que ces illettrés enseignants  ne font aucun effort pour améliorer le niveau des élèves. Pis encore, ils induisent en erreur ces derniers, vu leur bas niveau. MoulFirma se souvient de cette enseignante de français  qui ne savait pas conjuguer le verbe devoir.  

Réflexion
Mercredi 10 Avril 2013 - 09:16
Lu 113 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+