REFLEXION

Mauvaise prise en charge du Tamazight



Mauvaise prise en charge du Tamazight
Le Haut commissariat de l'Amazighité (HCA), plaide pour une meilleure prise en charge de la langue Tamazight dont l'enseignement a enregistré un net recul ces dernières années. Introduite dans l'enseignement depuis 17 ans, le nombre de wilayas où Tamazight est enseigné s'est réduit à 10 seulement contre 16 en 1999, a constaté le SG du HCA, notant que plus de 90% d'apprenants et encadreurs sont issus des wilayas de Tizi Ouzou, Bouira et Béjaia. Selon le secrétaire général du HCA, le caractère optionnel (facultatif) de l'enseignement de Tamazight, l'absence de formateurs, le préalable de demande sociale exigée par le ministère de l'Education nationale et les horaires inconvenables sont les principales causes de la régression de l'enseignement de Tamazight.

Réflexion
Vendredi 7 Septembre 2012 - 23:00
Lu 241 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+