REFLEXION

Mascara s’enlise dans la délinquance

La société algérienne née d’un passé lointain avec son idéologie
ancrée dans ses coutumes et traditions se trouve aujourd’hui devant un phénomène nouveau qui la gangrène grâce à des idées nouvelles venues d’ailleurs.



Mascara s’enlise dans la délinquance
Notre peuple a donné naissance à une génération qui a dévié des principes de ces aïeux et est allé s’aligner dans une société qui n’est pas la sienne. La faute incombe aux parents en premier lieu qui n’ont pas su donner une bonne éducation à leur progéniture, à l’école ou l’enseignant qui n’a jamais pensé à l’éducation de l’enfant dont il a la charge, nos enseignants savent que faire les calculs des primes et des augmentations sur salaires, mais jamais au rendement, au taux de réussite de leur élèves, au niveau de l’enseignement dont ils sont les seuls responsables. Le taux de déperdition scolaire et enfin le rôle de l’Etat qui a disparu du circuit laissant la voie libre devant ces jeunes livrés à eux-mêmes sans encadrement sociale, sans orientation et surtout loin de toute communication avec  les personnes âgées. Cet état de fait a ouvert la voie devant nos jeunes pour une imitation aveugle sur tous les plans en particulier, l’agression, la drogue, les psychos et la prostitution, tout est copié sur les sites internet, les CD et autres moyens informatiques et qui se trouvent entre les mains de spécialistes qui cherchent par tous les moyens à mettre à genou les pays arabes et surtout les musulmans. Nos jeunes se sont rebellés au point de n’écouter personne même pas les parents et viennent de conquérir un monde qui est propre à eux ou règne une anarchie totale, c’est une jungle basée sur les produits dangereux. Comme on le sait, le kif est une substance qui existe depuis des centaines d’années, mais un produit tranquillisant qui met la personne en paix suivant les dires des spécialistes, la personne rentre dans un monde d’imagination et ne cherche à prendre contact avec personne, c’est l’isolement, la tranquillité. Par contre, les psychos c’est des produits excitants qui mettent la personne en ébullition, cherchant le contact, l’expression de la force, le délire, la personne ne se contrôle pas et c’est ce qui a créé cette situation où l’on enregistre chaque jour des crimes, des agressions, des vols et même l’agression sexuelle. Ces produits qui sont très nocifs pour la santé, gagnent normalement du terrain malgré leur interdiction. Aujourd’hui on peut endosser la responsabilité à nos hommes religieux qui n’arrivent toujours pas à passer le message à notre jeunesse, en lui expliquant la gravité du péché qu’ils sont en train de commettre devant Dieu. Nos imams se limitent à des prêches racontant l’histoire des prophètes alors que le danger est important au sein de notre société et risque de se propager encore plus vers les générations montantes. Le milieu associatif ne joue pas son rôle également en créant des excursions ou il y aura des contacts entre jeunes et moins jeunes, des journées de volontariat, des sorties sur champs suivi de reboisement ou d’entretien des forêts, ceci permet aux jeunes de connaître l’importance de la société et les personnes qui la composent. Rachid un jeune de 22 ans disait « Tout le monde se plaint de la conduite des jeunes, mais les personnes âgées qui devaient en principe dictaient la marche à suivre à ces jeunes sont hors de leur portée, ils ne veulent pas communiquer avec les jeunes tout en leur collant des étiquettes de (sauvages, délinquants, mal-élevés) mais qui veulent nous orienter vers le droit chemin, mon  père me disait autrefois, tout le monde nous commande, le boulanger, le boucher, le voisin, le proche et autres, aujourd’hui c’est du chacun pour soi et gare à ceux qui s’en mêlent. Notre société a besoin de se réconcilier avec elle-même et avec les personnes qui la composent, la balle est dans le camp des associations qui ne veulent pas s’impliquer, les gens sont toujours à l’ère de la subvention, du profit des voyages vers l’étranger, de la présentation de fausses factures pour soutirer le  plus d’argent. La jeunesse et le sport, un autre secteur qui ne joue pas son rôle comme il se doit, avec cette armada de cadres qui existe, et sont tous occupés ailleurs, les uns ayant des mises en disponibilité de plusieurs années, d’autres en détachement pour s’occuper de leur propres affaires, des cadres qui exploitent des magasins de prêt à porter, de pièces détachées ou qui font tout simplement du clan, et qui encaissent normalement leur mois, un secteur de rentier sans contrepartie alors que la jeunesse dont ils sont sensés formés et éduqués se trouvent en plein dans le milieu de la délinquance. Ces cadres se rendent ils compte de leur rendement annuel ? Sont-ils contrôlés dans leurs ateliers ou leur champ d’action ? Jamais, chacun mène la vie qui lui convient et tout le monde reçoit son C.C.P en fin de mois.

B.Boufaden
Lundi 27 Août 2012 - 10:36
Lu 260 fois
RÉGION
               Partager Partager


1.Posté par Lilou le 02/09/2012 23:23
A qui la faute ?????? Pas uniquement les parents , parfois ils construisent et la société détruit...l'état aussi a sa part de responsabilité et l'école... enfin tout un système qui est en défaillance....

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+