REFLEXION

Mascara : Des trésors des siècles d’or de l’Andalousie arabe.



Si la période antérieure à l’indépendance du pays brille par une absence chronique de toute production intellectuelle, littéraire artistique ou didactique en matière culturelle, on ne peut que se réjouir des travaux réalisés avec brio depuis 1966 notamment par d’éminents spécialistes de la trempe Boudali Safir originaire de la ville de Mascara et imminent musicologue et fin lettré dans la langue de Voltaire, ces travaux réalisées avec brio de puis 1966, il suffit pour s’en convaincre de se référer aux brillants commentaires et analyses inspirés par les différentes manifestations culturelles à cet érudit et fervent défenseur de notre civilisation et d’un des plus beaux de notre civilisation arabo-musulmane. C’est que les Algériens émerveillés venaient de recouvrer avec reversement le large éventail de tous ces trésors enfouis et cela grâce aux trois grands festivals internationaux organisés très opportunément par le ministère de l’information et de la culture ou cours des années 1966-1968 et 1972 ainsi qu’à l’heureuse initiative de l’ex R.T.A qui a procédé à l’enregistrement et à la diffusion commerciale de coffrets de disques 33 tour destinés à immortaliser les plus belles pages sonores de cet événement inoubliable avec le concours pédagogique du regretté Boudali Safir. Des explications de très haut niveau tant sur les plans technique et musical qu’au point de vue sémantique et historique notamment foisonnent tout au long de cette anthologie impressionnante et plaçant par la même, leur auteur au premier rang des spécialistes en la matière. En effet rédigés dans les deux langues de Molière et de El- Moutanabbi, ces exposées ont le mérite de fournir aux musiciens, aux mélomanes et au grand public en général plus que de simples notions qui permettent à coup sur de s’insérer rapidement et sans complaisance dans le milieu privilégié des connaisseurs chevronnés pour peu que l’on veuille bien faire montre d’un minimum de curiosité intellectuelle à l’égard d’un art d’apparence mais seulement austère et de cesser de considérer cet aspect important de notre culture. A suivre.

. .
Mardi 30 Juin 2009 - 23:55
Lu 599 fois
CULTURE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+