REFLEXION

Mali : Des habitants en colère tuent un chef islamiste



Des habitants de Gao ont tué samedi un chef islamiste. Ils protestaient ainsi contre le meurtre d'un journaliste local qui venait d'être battu à mort. Gao est l'une des principales villes du nord du Mali, qui était totalement occupée depuis fin juin 2012 par les islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao). Ils se sont illustrés par leurs exactions, notamment des amputations d'hommes accusés de vol.«Les jeunes de Gao ont décidé de ne plus se laisser faire, en organisant une expédition punitive contre la police islamique. Nous avons lynché et tué le chef de cette police. J'espère que le message a passé. La peur change de camp maintenant et ça vient de commencer», a expliqué Issa, un jeune enseignant de Gao.Une grande partie des combattants islamistes avaient quitté la ville après des bombardements de l'aviation française au début de son intervention au Mali le 11 janvier pour y combattre les groupes islamistes liés à Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dont le Mujao, qui avaient pris le contrôle de tout le nord du pays en 2012.Des camps d'entraînements et des dépôts logistiques avaient notamment été la cible dimanche de bombardements par des avions de combat Rafale, selon les autorités françaises. 
   

Seif-Eddine
Lundi 21 Janvier 2013 - 00:00
Lu 248 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+