REFLEXION

Malgré les bombes et les morts, Gaza résiste

Plus de 1300 Palestiniens tués en 23 jours

Au 23èmejour de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza, plus de 1300 Palestiniens ont été tués et plus de 7000 autres ont été blessés .La communauté internationale n’agit toujours pas pour stopper cette sanglante répression.Face à l’inaction de la communauté internationale, le massacre de civils par l’armée israélienne se poursuit dans l’impunité la plus totale.La situation a atteint le comble de l’horreur.



Partout, c’est la même image insoutenable de corps d’enfants, de femmes et d’hommes déchiquetés par les bombes israéliennes. Benjamin Netanyahu a transformé les rues de Gaza en rivières de sang.

Au moins  67Palestiniens tués mercredi


Le bilan ne cesse de s'alourdir du côté des civils palestiniens dans la bande de Gaza. Au moins 67 Palestiniens avaient déjà été tués rien que pour mercredi à la mi-journée, dont de nombreux enfants. Le bilan des secours locaux est désormais de plus de 1 280 Palestiniens tués et 7 170 blessés.Parmi les 67 personnes tuées hier mercredi, seize ont péri dans le camp de réfugiés de Jabaliya, quand deux obus de char ont frappé de plein fouet deux salles de classe d'une école de l'ONU où s'étaient réfugiés des habitants. À Touffah, une banlieue du nord-est de la ville de Gaza, ce sont six Palestiniens, dont trois enfants, qui ont péri dans la matinée dans un raid de chars israéliens.Dans le sud de l'enclave, à Khan Younès, sept membres d'une même famille ont quant à eux péri sous les obus israéliens, selon Achraf al-Qodra, porte-parole des services de secours à Gaza. Trois autres Palestiniens avaient auparavant été tués dans cette localité, tandis que, dans le même secteur, huit personnes d'une même famille avaient été tuées dans la nuit dans un raid aérien.

Une trêve de quatre heures ce mercredi


Israël, accusée de «violation grave du Droit International» par une agence de l'ONU après le bombardement d'une école, ce mercredi matin, a annoncé une «trêve humanitaire» partielle de quatre heures, de 15h00 à 19h00, heure locale (12h00 à 16h00, TU). Au 23e jour de l’opération israélienne, le bilan ne cesse de s’alourdir. Il est désormais de plus de 1 200 Palestiniens tués, tandis que 53 soldats et trois civils ont été tués côté israélien. La nuit dernière, des enfants ont été tués alors qu'ils dormaient à côté de leurs parents sur le sol d'une salle de classe, dans un refuge désigné comme tel à Gaza. Au moins 16 personnes – selon un responsable de l’UNRWA - qui avaient trouvé refuge dans l’établissement ont été tuées. Des sources médicales palestiniennes évoquent même le chiffre de 30 morts. Selon l'ONU, les civils comptent pour trois-quarts du nombre de morts palestiniens depuis le début du conflit, le 8 juillet. De son côté, Israël a perdu 53 soldats, le bilan le plus lourd depuis la guerre contre le Hezbollah libanais en 2006.       

Ismaïn
Mercredi 30 Juillet 2014 - 18:59
Lu 246 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+