REFLEXION

MUSTAPHA BEN BRAHIM (SIDI BEL ABBES) : Les habitants du douar ‘’Tiliouin’’ réclament leur part du développement

Les citoyens du douar Tiliouin relevant de la commune de Mustapha Ben Brahim à Sidi Bel Abbès interpellent les autorités locales à débloquer un programme de développement qui vise à répondre à leurs attentes et à mettre fin au manque de plusieurs commodités, dans une localité riche de potentiels économiques, mais oubliée par les responsables, selon eux.



A cet effet, les familles recensent un manque terrible des opérations de réaménagement urbain sur le terrain, une situation qui se concrétise par l’absence des conduites d’eaux ménagères et la dégradation du réseau d’assainissement, entrainant des fuites d’eaux usées, et une pollution et des odeurs nauséabondes présentes à longueur d’année. Les familles déclarent avoir sensibilisé les autorités à plusieurs reprises sur la situation récente sans enregistrer la moindre initiative pour l’éradiquer. Par ailleurs, les propriétaires de vieux bâtis invitent les responsables à inspecter de près l’état de leurs vieilles maisons construites depuis des décennies, et à en être témoins sur le niveau de détérioration à l’intérieur des habitations dont les familles démunies ne peuvent pas assurer le financement des travaux de réaménagement, et espèrent en ce sens les initiatives des autorités compétentes par des enveloppes financières pour les assister à reconstruire leurs maisons. Entre autre, le manque de l’éclairage public suscite chez les habitants des soucis notamment la nuit à cause des agressions ou vols surtout chez les propriétaires de cheptels, les citoyens sont obligés de regagner leurs domiciles avant le coucher du soleil pour éviter d’être victimes de vols par des inconnus, ou d’être attaqués par des chiens errants qui sillonnent l’entourage une fois que la nuit tombe. Les habitants expriment aussi leur mécontentement de l’état détérioré des chemins de leur localité et le manque de bitumage tant espéré par les familles qui se trouvent face à des lacs de boue et des routes submergées après quelques gouttes de pluie, selon leurs déclarations cette situation n’est pas récente, mais remonte à des années dont les passants n’ont jamais eu une voie bitumée ou des trottoirs refaits. Les jeunes du douar Tiliouin de leur côté ont exprimé leur désespoir quant au chômage qui les taraude et le manque d’infrastructures de distraction qui atténue leur quotidien chargés de soucis, ils déclarent s’occuper par la chasse des oiseaux et des fois dans des petits travaux de récoltes saisonnières ou chez des particuliers dans des travaux occasionnels sans pouvoir obtenir un vrai travail qui leur assure un bon salaire et un avenir sans soucis. En revanche, le manque de moyens de transport demeure aussi parmi les problèmes qu’endurent les habitants de ladite localité suite au nombre limité des véhicules de transport en commun, des citoyens se trouvent obligés à parcourir une longue distance pour atteindre la grande voie afin d’arrêter les minibus interlignes entre les localités. Dans ce contexte, les habitants du douar Tiliouin demandent l’intervention des responsables pour répondre à leurs attentes et effacer par les programmes de développements les aspects qui perturbent leur existence.  

 

M. Souhil
Dimanche 25 Octobre 2015 - 16:56
Lu 277 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+