REFLEXION

MR KAIDOMAR MOURAD ENCENSE LES ENTREPRISES ALGERIENNES : Les Algériens sont aussi qualifiés que les Européens

‘’Il est inadmissible qu’on sous-estime les compétences des entreprises algériennes’’, c’est par ces mots que M. Kaidomar Mourad, PDG de l’entreprise de transports exceptionnels et conventionnels ‘’Murad’s Truck’’, a tenu à dénoncer la pratique courante qui prévaut en Algérie, celle de recourir aux services d’entreprises étrangères dans un domaine où les entreprises algériennes sont une référence.



En effet, M. Kaidomar n’a pas apprécié l’information rapportée par un média algérien, selon laquelle l'Algérie accuse un énorme retard dans la logistique et le transport des cargaisons lourdes et qu’il aura fallu recourir aux services de la société hollandaise ‘’Mammoet’’ pour pouvoir transporter la géante turbine à gaz (400 tonnes) du port d'Alger vers la centrale électrique de Cap Djinet, dans la wilaya de Boumerdès. M. Kaidomar estime que dire que ‘’l'opération d'acheminement de la cargaison était tellement complexe qu'aucune entreprise en Algérie n'était en mesure de l'assumer’’ nécessite un éclaircissement. Cette même entreprise hollandaise ‘’Mammoet’’, dira le PDG de ‘’Murad’s Truck’’, est d’envergure internationale et elle a l’habitude de nous consulter. D’ailleurs, on n’est pas les seuls puisque les autres entreprises dans le domaine, à l’instar de l’entreprise publique Transmex et les privés Transbaouchi et la Sarl Wihda sont compétentes et elles sont aussi sollicitées par les sociétés internationales. Concernant l’opération de ‘’Mammoet’’ à Boumerdes, Kaidomar affirmera que les plans de charges des opérateurs algériens étaient ‘’saturés’’ ; c’est ce qui aurait poussé Sonelgaz à demander l’assistance de   ‘’Mammoet’’ et ce, malgré que l’entreprise publique Transmex est une filiale de Sonelgaz. Le PDG de ‘’Murad’s Truck’’ est donc en colère et demande de cesser de sous-estimer les compétences des entreprises algériennes, qui sont une référence dans plusieurs domaines. M. Kaidomar Mourad dit que son entreprise est leader dans le domaine des transports exceptionnels et conventionnels en Algérie. ‘’Elle existe depuis plus de 80 ans’’, a-t-il révélé. Avant d’ajouter que les entreprises étrangères n’ont aucune taxe à payer en Algérie et elles sont payées en devises étrangères, contrairement   à ‘’Murad’s Truck’’ et aux autres entreprises algériennes qui sont payées en dinars, alors qu’elles créent de l’emploi.

Le privé a procédé à des investissements très lourds
La SARL Murad’s truck, qui a vu le jour suite à un lourd investissement notamment l’acquisition d’une remorque modulaire d’un poids jusqu’à 620 tonnes (unique en Algérie) et d’une SPMT Self Proppled Motorized Trailer, 40 lignes d’Essieux (une 1ère en Algérie), est en ce moment en train de transporter un coli de 270 tonnes et de 30 mètres de long, d’un poids total de 395 tonnes sur une distance de plus de 1700 kilomètres. C’est-à-dire du port d’Arzew jusqu’à la plateforme de Touat gaz à Adrar, a-t-on appris auprès de Kaidomar Osmane, DG de Murad’s truck.  Le PDG de l’entreprise de transports exceptionnels et conventionnels ‘’Murad’s Truck’’, M. Kaidomar Mourad, nous racontera, quant à lui, comment son entreprise qu’il gère avec son fils Osmane, a transporté une turbine de 450 tonnes d’une longueur de plus de 50 mètres du port d’Arzew jusqu’à la zone industrielle  de Bethioua à Oran. Enfin,  M. Kaidomar affirmera que son entreprise est mieux qualifiée que certaines entreprises étrangères qui ‘’elles-mêmes font appel à nous pour exécuter les tâches difficiles qui leur sont confiées’’, a-t-il conclu.

 

Charef Slamani
Lundi 11 Janvier 2016 - 18:11
Lu 2210 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+