REFLEXION

MR BENCHENINE HOCINE, ORGANISATEUR DU FESTIVAL ETE D'OR DE BEACHSOCCER A REFLEXION : "Le challenge a 14 ans et se poursuit toujours"

La 14ème édition du festival Eté d’Or de BeachSoccer réservé aux U15 a pris fin sur une animation estivale de grande valeur et une joie immense chez les participants. Durant quatre jours du 25 au 29 juillet 2015, la plage de Hadjadj a vibré sur un spectacle original du sport roi sur le sable où les jeunes talents ont épaté les estivants par leur génie et prouesses techniques.



De par  le témoignage de ceux qui  ont  assisté  à  ce festival,  il était une réussite totale où  la fête était populaire qui a drainé la grande foule. Sur ce sujet nous  nous  sommes rapprochés  du  promoteur  et organisateur  du festival, M. Benchenine Hocine,  en vacances à  Hadjadj  où il nous a  accordé  cet interview.  
 
Réflexion : Pouvez-vous  nous donner un constat de cette 14ème édition ?
Benchenine Hocine : «  tout d’abord je remercie  le DJS  Mr Bentobal  Ali  qui m’a encouragé   comme je le remercie aussi pour son concours  , je lui ai présenté le dossier  de l’opération en 2013  et  il l’a  vite adopté. Il  a réitéré  l’opération pour l’Edition  N°13   de   2014. Pour ce qui est de l’Edition  N°14  de cet  été,  je  dis qu’il y a une légère améliora ration  faute de moyens  financiers suffisants  ,  en  tant qu’organisateur  du festival  je dis  que  les objectifs tracés  en  2010  ne sont pas  encore atteints à 100% , il y a  une reconnaissance   et ça  me satisfait  , il y a  un  concours de la DJS  et  l’APC  de Hadjadj et c’est insuffisant  .  J’ai  beaucoup  d’académies  et d’écoles pour participer  mais je ne peux  les satisfaire toutes faute de moyens.  Le choix est porté  vers des associations  de  notre Algérie profonde   du sud,  de l’est,  du centre et de l’ouest  juste moyenne  , je cite  celle de JIL CHABAB  de Tébessa qui ont fait  un long trajet de 17 h .
 
Est-ce que les buts sont atteints ?    
Le rêve de 2001 commence à devenir réalité,  rassembler  12 équipes  pour vivre ensemble  4 jours et se régaler   aux jeux du sport roi. Je dis  que  80 %  sont atteints. Le but  se réalisera  100 %  lors de l’Edition 2016   avec le but de rassembler 240 enfants  jeunes footballeurs   issus  de 16  associations dans un centre de vacances   de 7 jours  , où il  faut  leur préparer un plan d’éducation et de rencontres , où il  faut encore  les encadrer   par  des conseillers   en football. Pour leur inculquer  les règles  de la discipline  du sport roi et du BEACHSOCCER,  du respect   de l’autre, du fair play et de l’esprit de groupe ,    il faut les assister par  des éducateurs  aussi  pour   leur  moralité  pour minimiser l’agressivité  et c’est à 15 ans qu’il faut les parrainer.
                               
La présence  de Belloumi Lakhdar   entre dans quel cadre?
« Belloumi est l’un  des personnalités parrains de l’évènement  puisqu’il  a  assisté à  la 7ème  Edition de 2007 à Sablettes. C’est un ami et frère, il m’encourage  toujours. Mais les circonstances ont changé ,  Belloumi  je  lui ai parlé  quatre  jours avant  , mais  il était très  hésitant , de par  sa  nouvelle fonction au sein de la FAF  et aussi  son profil  professionnel  avec  son partenaire  économique d’image   dans le cadre de  marketing ,ce qui  a  rendu  sa  présence  un peu difficile. Je lui ai parlé à deux reprises,  je lui ai expliqué  le but et l’objectif du challenge.  Après  une rencontre,  je l’ai convaincu    que l’évènement  porte des messages aux enfants  avec de grandes perspectives     dans la discipline du BEACHSOCCER  , il m’a téléphoné la veille de la clôture,  il m’a  confirmé  sa  présence  et je me suis engagé qu’elle soit discrète  jusqu’au jour  de la cérémonie   de clôture. » Il a  été même épaté par  l’mage de l’espace  et surtout  le concept  de l’espace  réservé  à l’évènement. D’ailleurs, il a été très souriant  et joyeux, sa gentillesse  et  son comportement exemplaire envers ses fans  et  les enfants ont posé tous avec lui. Son apparition sur le terrain  a  été beaucoup appréciée par  l’assistance. » De par sa mission, Belloumi  a donné des conseils, il m’a recommandé de lui préparer un dossier complet de l’opération, pour  le  présenter  à la direction technique  et le président de la FAF. »  
 
On vous  a  entendu  parler du  tourisme sportif, un peu d’éclaircissement ?
C’est  une  équation  que de nombreux pays investissent  ,   le sport  et  le tourisme  sont deux parallèles  qui se croisent car  les deux secteurs sont indissociables  et  chacun complète l’autre . L’Algérie  dispose  de  hautes potentialités   touristiques   qu’on doit les exploiter  , il y a l’éco-tourisme , le balnéaire  , le tourisme sportif  en plus de 1200 km de côte  et Mostaganem dispose de 124 km et 24 plages et un parc forestier  très étendu  mais vierge  qu’il faut  l’exploiter.  Les pays voisins  sont très en avance.  Beaucoup de challenges sportifs  sont nés  petits  maintenant sont  des  grand tournois  et  des évènement sportifs   internationaux  qui  ramène   des devises   aux pays hôte . L’ Eté d’Or  a fait l’objet d’une étude  universitaire et  d’un  mémoire de fin de cycle  dans ce sens,  il a même  fait le plan de communication,  lors d’un séminaire,  avec la faculté de sciences commerciales et le DJS,  le  7 mai  passé .
 
Parlez-nous de votre  rapprochement avec le président  de LRF?

« J’étais invité par  la DTZ  de Football et la Ligue de wilaya de football lors de la clôture  du stage FAF3 des entraineurs  où j’étais  honoré ,  et  je  les remercie pour cette reconnaissance , pour ce qui est  du représentant de la FAF  Mr Bensekrane  , qui me connait très bien  j’ai  eu  un entretien avec  lui  , il m’a  encouragé et m’a fait  part  que le président  de  la  FAF  a reçu  le dossier complet de l’Édition 2013  et suit le challenge de 2014  , il m’a  rassuré  qui  y aura des  nouvelles  positives  pour  l’organisateur  dans le cadre de la promotion du challenge  vu  ses perspectives de 2021 et les jeux méditerranéens d’Oran ».
 
Un mot pour conclure

Je travail  sur ce projet depuis 2001  avec des perspectives   moyen  et  long terme , le but tracé  est éducatif  , sportif  avec  une  approche touristique .  Les enfants découvriront le trésor   de leur pays  et la culture de la découverte  leur sera  inculquée ainsi que le ‘’réflexe’’ de visiter leur pays. L’enfant  grandira  avec  un civisme  d’homme  de demain  utile à son pays , notre slogan  lancé  en 2003   à Sablettes  édition N°3  : « l’enfant d’aujourd’hui  est   l’homme de demain »  est  une  conviction   du devoir  réalisé et d’une mission  accomplie. Il  y a  le côté technique  où  les organismes  spécialisés  sont  très intéressés  pour promouvoir  cette discipline. Je dis tout simplement  que  des grand  joueurs qui sont  en Ligue 1 et 2  sont passés par  notre festival  et ont été découverts   lors du tournoi de l’Eté d’Or. Le directeur technique, M. Blidi Touati,  vous donnera  la liste. Je  lance un  appel  pressant  aux  responsables  locaux  pour un concours  conséquent  , un autre appel   au  président de la FAF,  M.  Raouraoua  pour un parrainage. Je tiens à rappeler  que   l’opération  14  a été  financée  à 70 %  par    le concours  de la  DJS que dirige M.  BENTOBAL   que je salue et de même que la contribution du maire  Boughliem . Je remercie vivement  le journal  Réflexion   qui m’a  donné  cette occasion pour m’exprimer. »

 

Réflexion
Samedi 8 Août 2015 - 17:35
Lu 445 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+