REFLEXION

MOUHAFDHA D’ORAN : Une guerre d’escarmouche au FLN



MOUHAFDHA D’ORAN : Une guerre d’escarmouche au FLN
Un nouveau conflit devait naître au sein du parti du FLN d’Oran concernant le leadership où un groupe de militants dénoncent la dictature du colonel Mustapha Abid. D’autres partisans partisans approchés voient en l’homme de la situation. Il est important de signaler que M. Abid en compagnie des superviseurs venus du comité centrale, des sénateurs, députés et autres militants sont en bloc entrain de restructurer les Kasmas. Certains militants anti Abid déclarent « le Mouhafedh est illégitime travail seul et ne suit même pas les consignés du 9ème congrès. » Un groupe de militants dénoncent la dictature imposée par le colonel Musthapha Abid et ne suit même pas les consignés promulguées par le 9ème congrès du FLN. Au lieu de leur élection par la base est devenu un problème d’importance majeure, selon certaines sources officielles M. Abid est la principale cause de la décadence du FLN à Oran vu qu’on avait gagné 22 communes en 2002 sans lui et 06 communes en sa présence entant que l’homme qui était censé faire, les listes. Justement la célérité avec laquelle ont été dressées les listes de 2007, elle nous donne l’impression qu’elles étaient bâclées. En un mot. On dénonce l’opacité, l’exclusion et l’absence de « débat démocratique ». par ailleurs, les autres militants du FLN. « Le parti se porte bien à Oran ont-ils déclaré « nous respectons et appliquons à la lettre les consignes du comité central et à sa tête le secrétaire général. M Abdelaziz Belkhadem. Pour une fois, en 2005 nous sommes heureux que les 7 superviseurs désignés à Oran veulent siéger à la Mouhafadha par contre leurs prédécesseurs pouvaient siéger même dans des restaurants ou des cafés où ils ont joué la carte de la division. Actuellement nous sommes entrain de restructurer toutes les Kasmas de la wilaya d’Oran. La capitale de l’Ouest n’a pas besoin de leadership car les militants préfèrent ceux qui les écoutent et prennent avec attention leurs doléances du siège de la Mouhafadha et non ailleurs. Nous sommes d’ailleurs pour le militant actif. Le parti n’a pas besoin d’autres secousses inutiles. » et en réponse des listes de 2002 et de 2007, ces mêmes militants nous déclarent. « ce n’est pas le colonel Abid qui à élaboré les listes de 2007 mais Bel et bien certains membres de la Kasma 2 en compagnie d’un émissaire de la direction centrale et tout le monde le sait. Nous sommes entrain de nous préparer aux échéances qui attendent notre parti » le FLN d’Oran est actuellement entrain de mettre place. Les structures qui ont permis d’absorber toutes les dissensions et les divergences et de maintenir l’équilibre au sein du parti. Enfin si on doit faire un bilan de la dernière décennie, il y a lieu des noter qu’elles difficiles dans le sens où ce parti mythique a traversé une crise assez complexe et qu’il avait comme objectif sa réunification, ce en quoi il croyait fortement et la réussi. En tout état de cause le FLN a pour principe cardinal et valeur fondamentale la collégialité. C’est tout un mystère là de la décadence au regard de la grandeur du parti et c’est aussi la raison de cette pérennité qui a fait que toutes les crises qui l’ont traversé ne l’ont pas ébranlé.

N. Bentifour
Dimanche 17 Octobre 2010 - 00:01
Lu 711 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+