REFLEXION

MOTS POUR MAUX : Les citernes sur les toits!

A Mostaganem comme ailleurs et à travers toutes les villes du pays, les citernes à eau ‘’fleurissent’’ sur les toits des immeubles et des balcons des bâtiments faisant courir un risque certain aux habitants et aux passants qui ne se rendent pas compte du surpoids important qui pèse sur l’armature des constructions, conçues juste pour supporter un poids réglementé.



En plus de ce genre d’accidents, les utilisateurs de ces citernes s’exposent  aux maladies à transmission hydrique ( les fameuses et fumeuses MTH),par le manque d’entretien de ces citernes livrées à elles mêmes depuis des lustres ,ces réservoirs d’eau paraissent n’avoir subi aucun curage ou chaulage  depuis leur mise en place .La qualité de l’eau potable  finit  toujours par se détériorer pendant le stockage et l’eau devient impropre à  la consommation et aux usages domestiques, à savoir,cuisson,  brossage des dents et hygiène personnelle. Les résidants oublient souvent de s’assurer que l’eau stockée au sein de la citerne est toujours  potable, dont certains ne se rendent plus  sur le toit pour voir l’état de la citerne qu’ils ont installé voilà plus d’une décennie. Le comble, certains habitants ne se souviennent plus de leurs citernes sur la centaine existante sur le toit de l’immeuble. Aujourd’hui, la ville de Mostaganem est des plus gâtée en matière d’eau potable, elle est doublement alimentée  par les barrages et la station de dessalement qui la sécurise en permanence en besoin d’eau sans la moindre interruption,  son réseau d’eau lui permet de répondre à présent a toute  demande en ce produit vital  de sorte qu’il n’est plus nécessaire de stocker l’eau au sein de ces citernes perchées sur les toits ,devenues malheureusement des dangers pour la santé des citoyens et  une menace de mort, permanente pesant sur les tètes de ces passants qui ignorent tout du risque qu’ils encourent . Le traitement, l’exploitation, l’entretien et la distribution par citerne est l’affaire d’un personnel technique hautement qualifié, elle ne doit plus être confiée à des bricoleurs qui ignorent également tout de l’eau qu’ils consomment !

L. Ammar
Jeudi 2 Octobre 2014 - 14:06
Lu 311 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+