REFLEXION

MOTS POUR MAUX : La ‘’mère Theresa’’ May et les roitelets



Ce 37ème sommet des monarchies du golfe  -CCG- (conseil de coopération du golfe)   s’est ouvert cette semaine  à Manama (capitale du Bahreïn) où le roi  Salmane d’Arabie Saoudite a sollicité  ses pairs  de se mobiliser fermement  pour affronter une situation d’à venir très complexe qui prévaut en Syrie, en Irak et au Yémen. La plus importante  surprise  n’est pas le contenu du discours , des décisions de ce forum qui sont bien connues et pressenties, mais bien  la présence de la Dame première Ministre britannique, Theresa May,  qui a  diné amicalement  avec les  rois  Salmane d’Arabie Saoudite, du Bahreïn ,  les émirs du Koweït, du Qatar , d’Oman et son homologue de l’Emirat Arabes Unis avant de prendre  part  et de s’exprimer sur le propre de ses intérêts évalués en $ en contrepartie de la protection des trônes, dans  cette réunion annuelle du CCG.  Dans les traditions des pays du golfe, une femme en politique quel que soit son rang, doit se soumettre au protocole traditionnel du pays visité. L’exemple de l’Iran est frappant mais le principe est respecté ; l’exemple du foulard est recommandé, la femme et  l’homme   n’ont pas le droit de se  serrer  la main, mais les femmes en général ont quand même  des droits semblables aux hommes dans ce  pays d’Iran. Par contre en Arabie Saoudite, les femmes saoudiennes revendiquent leur droit à exister sur la place publique et même politique. La société a besoin des femmes pour avancer.  
Dans le royaume Wahhabite d'Arabie saoudite, elles n'ont pas le droit de conduire un engin mobile, ni même de se déplacer sans "tuteur". La femme pour eux, est faite pour faire de la cuisine, le ménage avec de la serpillère et la procréation. La présence de la femme dans les pays du golfe, au milieu des hommes  et quel que soit  le motif, n’est pas tolérée, ni permise.  Les chaines TV satellitaires arabes alimentant  des programmes religieux, ne cessent de fournir des fatwas en série à propos de la présence de la femme dans le milieu et l’espace public de  l’homme. Toutes ces actions rituelles ont été balayées d’un seul trait par Salmane roi d’Arabie, faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais voulais ainsi dire , lorsqu’il a accueilli le Premier Ministre  du Royaume-Uni, Theresa May, où elle a été reçue sans foulard, le collier bien visible, habillée d’un pantalon noir et serrant bien et longuement  la main au roi  Salmane, la TV avait transmis cette image en gros plan sous l’ordre bien sûr de son maitre en plus de la photo du groupe où elle s’est mise au milieu. Les roitelets du golfe ont été institués et  enracinés par l’ex colonisateur  (Grande Bretagne),  cette dernière avait  également enfanté l’Etat d’israël dans les territoires palestiniens. Theresa May  avait diné  avec les dirigeants du golfe sans aucun  protocole qui relève de la tradition religieuse. Elle  leur a dicté et réaffirmé  à cette occasion  que le partenariat  de Londres avec les pays du golfe  va se renforcer davantage ,la défense du Royaume-Uni et la coopération  en matière de sécurité seraient  consolidées pour  mieux  insinuer que sans le Royaume-Uni les pays du golfe ne valent pas grand-chose, surtout pendant cette période, en pleine transition politique aux Etats-Unis et la variable « Trump ».

 

Benallal Mohamed
Vendredi 9 Décembre 2016 - 20:10
Lu 530 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-01-2017.pdf
3.03 Mo - 18/01/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+