REFLEXION

MOTS POUR MAUX : Je voudrais dire…



On ne nous apprend pas à vivre mais on se presse à nous apprendre à parler le plus tôt possible. Quand on ne peut pas parler alors, on écrit et tout le monde se met à écrire et Facebook est là, pour supporter n’importe qui, n’importe quand et pour n’importe quoi. Ils veulent tous avoir raison, même sans raison, et je voudrais dire que je n’ai aucune raison de prétendre avoir raison pourtant, au fond de moi-même, je voudrais bien en avoir une. Je voudrais dire que j’ai mal de moi, mal des autres et mal de la bêtise humaine parce que je suis obligé d’être et de vivre ma survie dans un monde où tout le monde a raison. Je voudrais dire que j’aimerais être convaincu d’avoir tort ainsi je saurais bien que ce serait bien d’économiser mes paroles et mes mots. Je voudrais dire bien écouter les autres, ceux qui se prennent pour des censeurs, des éclairés qui ne cessent de parler des autres tellement que leur vie est vide, insipide. Je voudrais dire à ces beaux parleurs, penseurs et manipulateurs qui pensent que ce sont toujours les autres qui ont tort même s’ils ont raison qu’ils ont bien raison de le penser. Je voudrais dire que j’en ai marre de parler, d’écrire, d’écouter et de lire oui lire sur Facebook ou j’ai beaucoup d’amis qui ne sont pas vraiment mes amis et je ne parle pas de mes vrais amis avec qui je prends un café où fais une petite ballade. Je voudrais dire que j’en ai assez de me faire arnaquer par ces commerçants occasionnels de la rue ; je voudrais dire que j’en ai ma claque de voir cette saleté quotidienne qui meuble l’espace comme si c’est un décor ordinaire dont on doit s’accommoder. Je voudrais dire beaucoup de choses mais je sais que je vais le dire comme si je n’ai rien dis et puis, ça sert à quoi de vouloir dire? Je voudrais dire que ceux qui comme moi, disent et redisent depuis qu’ils parlent ou écrivent, que rien ne semble changer et que ça empire, davantage  peut-être. Je voudrais dire que je n’en peux plus de dire comme vous dites et c’est tellement mieux de ne rien dire mais de bien faire tout simplement ce qu’on a envie de dire aux autres. Ils ne croiront que ce qu’ils veulent, ne feront que ce qu’ils veulent et je voudrais dire que parfois, j’aurais dû me taire pour ne pas dire ce que  j’aurais dû dire. Je voudrais dire que, dire c’est souvent, se faire des ennemis sans le savoir mais, je voudrais dire, une dernière fois, pardon  à ceux qui n’ont pas encore compris qu’il vaut mieux ne rien dire .Lire , écouter, bien penser est un bon choix et c’est ce que je voudrais dire sans avoir à le redire mais comme vous m’avez déjà jugé et classé, vous devez  certainement avoir raison. Pour finir, Je voudrais dire que j’ai peur, terriblement peur, de vivre d’espoir et de mourir de désespoir.

Younes
Mardi 16 Août 2016 - 18:58
Lu 274 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+