REFLEXION

MOSTAGANEM : Une famille lance un SOS aux autorités locales



MOSTAGANEM : Une famille lance un SOS aux autorités locales
Vivant dans deux pièces insalubres et menaçant ruine, la famille Benouaoua-Z, vit dans le désarroi, à la rue 13 Belaâmache Mohamed Mostaganem. Le visiteur des lieux y est accueilli à son arrivée par le silence, le froid et l’odeur nauséabonde qui emplissent l’atmosphère. Cette famille nous reçoit dans ces deux pièces qui servent de refuge pour six personnes. «Nous nous y entassons pour manger, dormir et pour le séjour » a confié la mère de famille qui ne manquera pas d’exprimer ses angoisses et ses craintes de voir sa famille ensevelie sous les décombres. « Nous vivons dans la crainte, quand la nuit tombe, on prie Dieu d’avoir la vie sauve le lendemain » dira t elle avec des larmes aux yeux, fatigués par les nuits de veille et de stress. « Pourquoi cette situation déplorable. Je rêve d’un soit sur pour mes enfants, où ils peuvent faire leurs devoirs tranquillement sans avoir à surveiller les intempéries et à traîner des allergies et des maladies telles que la tuberculose, l’asthme et d’allergies. Cette habitation ne dispose pas de sanitaire, les toilettes collectives qui trônent dans la cour sont constamment obstrué « “Nous sommes contraints de faire appel à chaque fois à un camion pour la vidange » dira t-elle, pourtant l’habitation en question est classé menaçant ruine, à la suite d’une visite des contrôleurs du CTC, de la protection civile et du service de l’urbanisme, avec établissement des PV de constat établis et transférés au service concernés mais hélas le mutisme persiste « Une commission de logement de l’APC est passée dans le quartier pour recenser les familles dans la perspective de leur attribuer un logement mais je n’ai pas en la chance de recevoir cette visite, pourquoi ? » dira cette damen se sentant lésée, elle s’est adressée aux services de la commune, mais sans résultat. Elle s’est même déplacée au siège de la daïra ou elle a été sommée sans ménagement, par un agent de sécurité, de vider les lieux et d’envoyer une demande d’audience et d’attendre une hypothétique convocation. L’habitation à subi plusieurs effondrements, et jusqu’à quand on pourra attendre, ayant déposé un dossier de logement social auprès des services compétents, aucune suite n’a été réservée. Les avis des différentes commissions d’expertise versent également dans le même sens à savoir l’évacuation dans les plus brefs délais, de cette habitation menaçant ruine. Ajouter à cela les maladies chroniques dont la majorité des enfants sont atteint du fait de l’humidité ambiante.

T. B. Aek
Mercredi 30 Juin 2010 - 10:18
Lu 507 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+