REFLEXION

MOSTAGANEM : Un marché de voiture en plein essor aux ‘’HLM’

A voir, ce marché de vente de voiture improvisé au su et au vu de tout le monde, les citoyens ont l’impression d’assister à un éternel jeu impliquant et revendeurs de voitures et policiers. Cela se joue au quartier des ‘’HLM’’ à proximité du stade ‘’le commandant Ferradj’’ et qui ne semblerait pas connaitre son épilogue pour bientôt.



Bien qu’un marché hebdomadaire de vente de voitures d’occasions règlementé sis à Mesra, un village situé à quelques dix kilomètres du chef lieu de la wilaya  est toujours disponible pour ce genre de transaction, érigé, il ya plusieurs années de cela. L’avenue de ce quartier est à longueur de journée squattée par les vendeurs, acheteurs et courtiers de voitures d’occasions, presque quotidiennement et ce au grand dam des riverains, qui assistent à cet afflux massif de ces vendeurs de véhicules polluant l’axe principal de la chaussée. Une invasion des lieux par des curieux et de potentiels acheteurs ou d’habitués courtiers se comptent par dizaines. Les descentes  des agents  de l’ordre public se font régulièrement changeant tout ce paysage au grand bonheur des habitants du quartier qui souhaitent des opérations continues. Toute la foule qui se trouve  sur place disparait comme par enchantement. Sur cette avenue, le stationnement se fait n’importe comment, dans  tous les sens,  la moindre place est squattée  au mépris total des usagers de la route. «II nous arrive de ne pas trouver où stationner nos voitures et des fois ou ne peut même pas ouvrir nos fenêtres où accéder aux portes de nos maisons » dira un riverain. Quand même ce genre d’opérations de contrôle et actions de la police  jettent du baume dans le cœur des riverains dont certains souhaitent que des policiers occupent en permanence les lieux pour interdire tout stationnement pouvant causé des préjudices aux résidents.  De telles opérations dissuadent ces revendeurs de véhicules, également ces courtiers qui empoisonnent leurs vies et celles de leurs familles. Une situation qui  ne favorise  ni la quiétude  des riverains ni l’économie locale qui prive les impôts d’importantes entrées fiscales. 

Tayeb Bey Aek
Mardi 18 Août 2015 - 18:06
Lu 656 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+