REFLEXION

MOSTAGANEM : Un Aïd el-Fitr célébré dans la joie et la piété !

Ce n’est pas la chaleur caniculaire de ce mois de juillet ni les désagréments causés par la rareté des moyens de transport et autres commodités essentielles au besoin du consommateur qui font défaut ont pu empêcher les citoyens mostaganémois de sortir fêter l’Aid el Fitr dans une ambiance traditionnelle et conviviale.



En effet, c’est dans une joie festive très particulière que tôt le matin la prière de l’Aid a été effectuée avec recueillement par les citoyens dans les mosquées de tous les quartiers de Mostaganem où les imams n’ont pas manqué de rappeler à chacun l’importance de cette journée. Oui, une journée marquée par les évènements où les valeurs, les enseignements évoquant les principes de l’Islam incitent au pardon, à la solidarité, à la fraternité, à la sensibilisation, au rapprochement entre les musulmans frères et également à l’entraide dans le but de continuer dans le sens de la foi, de la dévotion, de la solidarité et de l’attachement aux bonnes valeurs et principes de l’islam hérités de nos pieux ascendants depuis le message de notre prophète Mohamed (QSSSL) et qui ont été observés durant ce mois de Ramadan, de piété et de miséricorde. Une fête qui reflète la description de l’individu propre, sain au comportement exemplaire vis-à-vis de ses frères démunis qui attendent beaucoup de leurs concitoyens bienfaiteurs. Evidemment, comme chaque fête, les familles mostaganémoises se sont rendues aux cimetières pour se recueillir et avoir une pensée pieuse à la mémoire de leurs défunts. Que c’est beau de voir ces familles accompagnées de leurs enfants vêtus d’habits neufs aux sourires innocents rendre visite à leurs proches respectifs selon les principes et coutumes de notre religion de paix et de sérénité qu’est l’Islam, cette religion de tolérance. Il a été aussi constaté que certains citoyens et autorités compétentes se sont également dirigés vers les hôpitaux auprès des malades hospitalisés et autres institutions caritatives, dont la résidence des personnes âgées afin de partager avec eux l’Aid. Il a été également remarqué à l’ensemble des foyers des mets ; des gâteaux etc…préparés à l’occasion de ces visites familiales très attendues dans une ambiance festive et conviviale en cette journée mémorable. Exceptée une minorité de commerçants qui ont respecté les consignes relatives à la permanence décidées par les pouvoirs publics, dont quelques bureaux de tabac, quelques taxiphones ; quelques cafés ; lieux de rencontres de quelques habitués etc…sont restés timidement ouverts pour ne pas pénaliser complétement le citoyen… En ce sens il est regrettable de souligner entre parenthèse que presque tous les commerces de Mostaganem sont restés fermés en ce premier jour de fête, se traduisant par ce fâcheux handicap qui fait  la une des discussions au niveau local et même national. Quelques commerçants qui ont préféré  passer l’Aïd avec leurs familles. Mais ce n’est pas de tels désagréments qui ont pu perturber cette joie immense de l’ensemble des musulmans qui célèbrent l’Aid dans la joie et la fraternité, oubliant progressivement les désagréments et les soucis causés par la cherté de la vie décidée par quelques spéculateurs sans foi ni loi qui ont à certains moments saignés le pauvre consommateur durant le Ramadan oubliant leur devoir de musulman.

B.Adda
Samedi 18 Juillet 2015 - 17:58
Lu 285 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+