REFLEXION

MOSTAGANEM : Trois noyés dont un porté disparu en une journée

La journée du vendredi 12 Août 2016, est marquée par le deuil de plusieurs familles résidentes dans différentes régions du pays qui viennent de perdre trois de leurs enfants venus se rafraichir sur le littoral mostaganémois. Ils sont d’Oran, de Sidi Bel Abbés et de Tiaret, deux d’entre eux sont morts noyés quant au troisième il est porté disparu. Ils étaient âgés entre 21 et 38 ans. Les causes sont toujours et encore le non-respect des consignes de sécurité et la baignade dans des zones non autorisées.



En effet, on a appris que deux  (02) personnes ont trouvé la mort par noyade, dans une zone rocheuse interdite à la baignade connue sous le nom de ‘’Lilo’’située entre Stidia et Sidi Mansour, a indiqué la Direction de la Protection Civile, dans un communiqué rendu public, hier. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité pour déterminer les circonstances exactes  de ce drame. Cependant, les recherches sont en cours pour trouver le cadavre du troisième noyé, originaire de la wilaya de Tiaret et  qui a disparu au niveau de  la plage non surveillée de Sakhra à l'Est de Mostaganem‬, selon la même source.  En effet, les plages du littoral de la capitale du Dahra, ont connu une certaine affluence en ce week-end et beaucoup de jeunes et moins jeunes, continuent à braver le danger et à mettre leurs vies en péril en se baignant dans des zones non-surveillées et non autorisées à la baignade. Ajouté à cela, la méconnaissance du terrain puisque les trois jeunes résidaient à Oran, Sidi Bel Abbés et Tiaret, ils ont été happés par la mort au niveau de différents endroits.  Les victimes sont toutes des jeunes âgées entre 21 et 38 ans. Les causes demeurent encore et toujours le non-respect des consignes de la sécurité et la baignade dans des zones non autorisées.  La prudence reste de mise car la saison est encore longue et la moindre imprudence pourrait couter chère à ceux qui pensent être plus malins que les autres. A ce sujet, la protection civile réitère un nouvel appel aux estivants venus des wilayas voisines de respecter ses recommandations et surtout de ne point s’aventurer au sein des plages sans surveillance où la mort les guette.    

Ikram
Samedi 13 Août 2016 - 17:14
Lu 322 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+