REFLEXION

MOSTAGANEM : ‘’Portes ouvertes’’ sur les stomisés à Lala Kheira



Suite à son programme de portée nationale sur l’organisation de journées « portes ouvertes nationales » sur  les stomisés à travers  37 wilayas du pays, du 18 Septembre au 20 Novembre  2016, placées sous le patronage de Monsieur le ministre de la santé et de la réforme hospitalière  , l’association des stomisés d’Algérie, dont le siège est situé à la clinique « Mohamed Boudiaf » de Tizi Ouzou  vient de se rendre à l’institut national de formation paramédicale de Mostaganem où elle a tenu  sa journée d’information et de sensibilisation  sur les stomisés  à une forte assistance, composée de personnels médical et paramédical, et de malades concernés par le sujet. La conférence sur ce thème brûlant d’actualité, a été inaugurée par le directeur de la santé de wilaya, et a porté sur la situation des stomisés, leur formation, leur prise en charge médicale et paramédicale, la formation d’un personnel spécialisé (les stomathérapeutes), et les projets de l’association en faveur de ces malades si sensibles. Pour rappel, un stomisé est un malade qui dispose d’une poche collectrice  qui lui  sert de déviation ayant  pour but de créer une ouverture afin de pouvoir évacuer les selles ou les urines, il y a deux types de stomies, dont la stomie digestive ou entérostomie (déviation de l'intestin) et la stomie urinaire ou urostomie (déviation de l'uretère). En Algérie, le nombre des stomisés selon des statistiques officieuses, varie de 30.000 à 40.000, et la wilaya la plus touchée demeure Tizi Ouzou. Le port d’une poche, devient obligatoire après l’intervention chirurgicale, suite à certaines maladies  (surtout les cancers) ou traumatismes, l'intestin, la vessie ou les voies urinaires ne peuvent plus assurer leur fonction. Dans ce cas, certaines interventions chirurgicales peuvent extirper une partie de l'intestin ou la vessie et créer une petite ouverture au  sein du ventre pour permettre l'évacuation des selles ou des urines. A cet effet, le stomisé doit suivre de  bonnes règles  de vie et  observer une hygiène impeccable pour ne pas s’exposer davantage aux multiples infections qui le guettent.       

L. Ammar
Mercredi 12 Octobre 2016 - 17:31
Lu 703 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+