REFLEXION

MOSTAGANEM : Portes ouvertes sur la formation professionnelle



A Mostaganem, l'enseignement professionnel tend à assurer des formations pour tous, en s'orientant davantage à répondre aux besoins d’une main d'œuvre qualifiée pour l'agriculture et le tourisme, qui demeurent des pôles en développement à travers la wilaya. Ce mardi dernier, l'esplanade de la mairie de Mostaganem, a été le carrefour  des portes  ouvertes sur la formation qui s'est soldée par toute une demie journée d'information et sensibilisation sur la formation professionnelle dispensée au sein des centres de l'enseignement professionnel de la wilaya de Mostaganem. En collaboration avec la ligue des quartiers de Mostaganem, le personnel des CFPA, et en présence des chefs de service  du département de la formation,  a animé cette rencontre au sein de stands où des statistiques sur les effectifs, la formation, et  les spécialités enseignées étaient affichés  sur un tableau. Une grande affluence sociétale a été remarquée sur les lieux, et des questions ont été posées aux agents des centres  et les animateurs des stands. En ce sens, des dépliants sur les prochaines formations ont été distribués. Rencontré sur le lieu, l'un des chefs de service a souligné que la wilaya de Mostaganem compte déjà 16 centres de formation, avec une capacité  d’accueil de 4727 stagiaires, et  800 lits pour les internes. Quant à la prochaine session de Février, elle touchera 2500 nouveaux stagiaires qui débuteront la formation dès le 26 du mois de Février. En ce qui concerne les spécialités, elles ciblent presque tous les secteurs de l'activité économique du pays, dont l'agriculture, le tourisme, hôtellerie, les BTP (Bâtiments et travaux publics), l'artisanat, et l'industrie et les diverses autres prestations de multiples services. Une nouvelle spécialité est lancée  au centre de formation  de Sidi Lakhdar et est sanctionnée par la délivrance d'un certificat d'aptitude professionnelle au métier si rare et si recherché d'horticulteur. En conclusion, l'enseignement professionnel tend à combler tous les déficits en matière de main d'œuvre qualifiée, dans un avenir si proche, et ne cesse de multiplier les campagnes de sensibilisation sur les formations dispensées pour parvenir à toucher le plus de jeunes sans métiers et parvenir à lui en offrir un.  

L.Ammar
Mercredi 11 Janvier 2017 - 20:05
Lu 474 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-10-2017.pdf
4.09 Mo - 18/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+