REFLEXION

MOSTAGANEM : Nuisances sonores, à qui se plaindre ?



Qui de nos citoyens ne sait pas ce que c’est que la pollution sonore et qui ne s’est pas pris la tête quand il a été agressé par ce bruit infernal surtout en Eté ? Nous savons tous ce qu'est la pollution sonore qui est une nuisance invisible mais bien présente dans notre quotidien. Certains d'entre nous la considèrent comme une nuisance avec laquelle il faut composer néanmoins, d’autres citoyens considèrent que les limites du supportable sont dépassées et alors, que faire, à qui se plaindre et quelles solutions seraient à envisager.  A Mostaganem, le bruit des engins mécaniques (moto et quads), les routes passantes devant les écoles des enfants, le bruit matinal du camion-poubelle de nettoyage…., dans la ruelle impasse et même ces voisins qui mettent du volume dans leur musique ….etc,  sont, parait-il, le prix à payer pour avoir une vie en milieu urbain. Plusieurs enquêtes faites en Europe s’accordent à dire que la pollution sonore est nocive pour la santé et c’est pour cette raison que les véhicules électriques commencent déjà à être utilisés. Nous, nous n’en sommes pas encore là mais, nous pouvons quand même faire ce qui est possible pour rendre notre environnement plus vivable en tout cas, moins pénible. Le problème est  que  la pollution sonore est mauvaise pour la santé car les spécialistes disent , par exemple, que les gens exposés à une moyenne de 55 à 80 dB par jour, risquent ,plus que d’autres d'être victimes de tension artérielle et de troubles cardiovasculaires liés au stress induit justement par le bruit  du jour. On dit même que le bruit nocturne (de la nuit) qui serait supérieur à 45 dB affecte notre sommeil et se répercute par l’affaiblissement de notre corps en diminuant la productivité au travail sans compter les troubles de caractère. Grâce à une combinaison des mesures et de nouvelles technologies radicales, comme les matériaux qui absorbent et redirigent les ondes sonores, par exemple : la mise à niveau aux normes, des silencieux ; le déplacement des activités bruyantes et la délocalisation de certaines entreprises hors des agglomérations urbaines sont envisageables, il est possible que notre environnement urbain deviendra plus calme et moins stressant. Les lois existent et il suffit de songer à les appliquer et c’est le minimum que l’on puisse dire à ce sujet car notre environnement est déjà agressé par d’autres comportements inciviques.           

Younes Zahachi
Vendredi 13 Octobre 2017 - 18:05
Lu 361 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 22-10-2017.pdf
3.51 Mo - 21/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+