REFLEXION

MOSTAGANEM : Mme le Wali presente son bilan

En présence des députés du parlement national, des autorités locales, des directeurs de l’exécutif, des élus locaux et du mouvement associatif, la présentation du bilan du dernier plan quinquennal a fait l’objet d’un débat sur les différentes réalisations qui ont touché au développement socio économique de la wilaya.



MOSTAGANEM : Mme le Wali presente son bilan
Mme le wali a ouvert la séance en expliquant à l’assistance que c’est une journée d’information pour éclairer l’opinion publique sur les résultats obtenus du programme quinquennal 2005-2010,qui s’est concrétisé par la réalisation de plusieurs projets de développement à travers le territoire de la wilaya ,dont l’adduction en eau potable ,création d’un pôle universitaire et des cites universitaires, disponibilité du gaz naturel à travers les zones rurales, constructions d’écoles primaires, de collèges et de lycées, des unités de soins. La parole a été donnée aux différents directeurs de l’exécutif pour exposer les bilans des secteurs dont ils sont responsables

Secteur de l’hydraulique
Ce secteur a bénéficie de la part du lion, équivalente à 98 milliards de dinars, les dépenses ont été utilisés a satisfaire la demande exprimée en besoins d’eau, qui était de l’ordre de 66% en 2005 et a atteint les 90% de la satisfaction demande en distribution d’eau , réalisation du barrage de « Kramis »,à la région « est » de la wilaya, qui a permis d’alimenter en eau potable 11 communes ( 158 douars avec une population estimée à 123.000 habitants) , la constructions de stations d’épurations et de dessalement de l’eau de mer ,et la réalisation de réseaux d’assainissement qui a atteint les 76% et qui était de 56%, réhabilitation du réseau d’assainissement réservé à la collecte des eaux pluviales . En termes de perspectives de développement, une enveloppe de 120 milliards de dinars à été allouée pour ce secteur pour le prochain plan quinquennal (2010-2014), dont l’étude de deux barrages, a déjà été retenue à la localité de Tazgait.

Secteur de l’habitat
Ce secteur a bénéficié d’une enveloppe de 15 milliards de dinars et a vu la construction d’un nouveau pôle universitaire d’un montant dépassant 300 milliards de centimes ,35 collèges d’enseignement, 135.000 unités de logement ,15000 logements ruraux, 02 cités universitaires de filles, 02 salles de cinéma en voie de construction et 02 bibliothèques communales déjà construites et qui n’attendent que l’équipement pour être opérationnelles. Comme il a été réalisé 10 crèches qui attendent l’équipement. En ce qui concerne le prochain quinquennal (2010-2014) un ambitieux programme pour la résorption de l’habitat précaire, qui a retenu la réalisation de 105.000

Secteur des travaux publics
Ce secteur a reçu une enveloppe de 173 milliards de dinars et un autre montant complémentaire de 160 milliards de dinars pour la réalisations de projets d’aménagement de chemins ,qui a permis d’aménager 2046 kilomètres de route à ce jour ,dont 654 en chemins de wilaya,2060 en chemins communaux. Un port de pèche à la Salamandre a été également réalisé et un aéroport à Sayada. Quant aux chemins des zones rurales, ils n’ont pas été omis ,145 kilomètres ont été réaménagés et agrandis. Sur la rehabilitation, les chemins de Mesra, Bouguirat, Kharouba, la route nationale n° 11 et la route nationale 90 B ont été réaménagés de bout en bout. La construction des marchés publics, a connu un essor important, par la construction de 14 marchés communaux. En ce qui concerne les ouvrages d’art, un nouveau pont a été érigé à la commune de Negmaria.

Secteur de la santé
Ce secteur vital a bénéficié de plusieurs projets relatifs à son développement dont une polyclinique à Tijditt d’un montant de 73 millions de dinars ,des maternités à Ben Abdelmalek Ramdane, Ain Nouissy et Salamandre, un centre de la lutte contre la toxicomanie d’une valeur de 795 millions de dinars pour l’accueil et la prise en charge psychologique des toxicomanes . Sur le volet d’équipements médicaux d’un montant de 200 millions, il a été importé un équipement de respiration artificielle, un appareillage d’imagerie médicale du cœur et des intestins, des scanners pour l’investigation radiologique, des radiographies. En ce qui concerne les prochains programmes, il a été retenu la réalisation d’hôpitaux d’une capacité de 480 lits à Ain Nouissy, Kharouba, Achaacha et Mesra. Quant au recrutement de médecins spécialistes, de 125 en 2009, ils sont passés à 220 médecins ; le nombre des généralistes, qui était de 203 en 2009 est passé à 424. Le nombre des paramédicaux qui était de 1616, s’est élevé également à 1853. Le nombre de chirurgiens, qui était de l’ordre de 75, est passé à 115. Le nombre de sages femmes, qui était de 157, a connu une augmentation et a atteint le nombre de 196. Les projets du développement du secteur ont été évalués à 1250 millions de dinars pour le prochain quinquennal, il touche à l’achat de 05 ambulances, des fournitures en literie, de nouveaux scanners et un appareillage pour les opérations de dialyse pour l’établissement hospitalier de Ain Tedles, l’extension de l’école paramédicale, et une maternité urbaine au quartier « les Castors » d’un montant de 660 millions de dinars, un centre de diabétologie de 600 millions de dinars.

Secteur de l’énergie
Ce secteur a permis de raccorder 19 communes sur les 32 que compte la wilaya, au réseau du gaz naturel. Prochainement, ce secteur compte couvrir un taux de 66% Du territoire de la wilaya, d’ici 2013. Pour l’éclairage public, une enveloppe de 250 millions de dinars à été alouée et a touché les zones rurales de 18 communes de la wilaya.

Secteur des transports
Ce secteur a bénéficie de la construction d’un siège pour la direction des transports à la Salamandre, d’un montant de 52 millions de dinars, en un délai de 16 mois. La révision du plan de circulation de la ville, a nécessité le réaménagement de plusieurs lieux dont la réalisation d’une nouvelle gare routière d’un montant de 02 milliards de centimes d’une capacité d’un million de voyageurs par an . Quant aux nouvelles lignes de transport, une nouvelle ligne reliant Mostaganem- Hassi Mefsoukh par voie ferrée, et une deuxième reliant Mostaganem-Relizane, et une troisième Mostaganem-Mohamadia-Oued Rhiou. Ces lignes de voie ferrée seront opérationnelles dans les prochaines années.

K. Nour et M.Amine
Mercredi 16 Juin 2010 - 10:04
Lu 962 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+