REFLEXION

MOSTAGANEM : Les trottoirs, les piétons, les commerçants et les autres….

A Mostaganem, en ce mois d’Août, les estivants sont nombreux et la densité de la population est élevée presque au double ; Le trottoir est plein de piétons et de beaucoup de choses qui n’ont rien à voir avec lui : c’est triste mais c’est comme ça ! Les pauvres piétons, handicapés moteurs, enfants et femmes, vieilles ou jeunes avec poussette à bébé n’en finissent pas de souffrir quand il s’agit de se déplacer à pied et pour cause ! Les trottoirs servent à autre chose plutôt que de servir normalement de voie de passage aux citoyens.



Que l’on soit piéton ou conducteur, le problème n°1 qui se pose à nous est le trottoir, qu’il soit occupé par un commerçant qui                          étale toute sa marchandise, par un pylône électrique, par des travaux interminables, ou carrément des voitures y sont stationnées. Les trottoirs de Mostaganem se réduisent comme une peau de chagrin et subissent les assauts et les conquêtes des plus forts... Battant de portes, escaliers Autos, motos, camionnettes de livraison, vendeurs à la sauvette, rôtissoires, poubelles. Tout y passe. Tous les artifices et stratagèmes sont utilisés pour l’installation d’un commerce illégal ou l’extension d’une boutique. Les piétons osent la chaussée malgré eux mais pas pour très longtemps car le métal rugissant qui roule sa mécanique les chasse rapidement t et « illico presto » car, il n’est pas recommandé d’être évacué aux « urgences » Alors il arrive que de vénérables piétons soient fauchés mortellement même dans leurs derniers retranchements, surtout les plus insouciants comme certaines personnes âgées et innocents petits enfants. Les trottoirs de Mostaganem agonisent sans vraiment mourir. Alors de grâce, faites quelque chose pour ce piéton  qui n’a plus le droit de circuler tranquillement  par la faute de ceux qui ont osé damer le pion aux trottoirs  qui  n’accueillent  que des  piétons qui passent beaucoup de temps à faire de la gymnastique de cirque pour éviter les obstacles  dans leur trajet. Ces trottoirs non plus de raison, ni de vocation, rien ! Alors, halte à l’amputation ! Il faut restituez les trottoirs à tous les piétons et aux enfants sinon, ces derniers apprendront eux aussi à damer le pion à des chauffards sans foi, sans loi et sans nom avec le risque que cela comporte. Il est amusant de constater, à bien observer, qu’en ville, dans certains quartiers, cités et même à la Salamandre ou encore à Mazagran comme à Hassi-Mamèche, des trottoirs sont très « personnalisés » à devenir, on dirait des « trottoirs privés »Ne parlons pas de trottoirs carrément construits au titre d’une extension sauvage dont personne ne s’en soucie au grand bonheur de celui qui en bénéficie. Les piétons de Mostaganem qui déambulent sous un soleil de plomb dans des rues sans charme, sans trottoirs digne de ce nom et ne savent plus où mettre les pieds. Nos  piétons n’ont plus de places où flâner ni encore moins où battre le vieux pavé qui s’est vu enrober de bitume carnassier et de carrelage, souvent sale ou poussiéreux. Rendre les trottoirs aux piétons est une utopie ou bien un luxe ? Une autre question : qui pense à ces malheureux handicapés afin de leur faciliter l’accès, leur circulation et assurer leur sécurité. Que les pouvoirs publics se penchent sérieusement sur ce problème qui n’a que trop duré et qui empire de jour en jour. Bien sûr, c’est en réglant le problème des piétons que l’on mettra en chantier, en partie, une réelle politique de l’éducation civique et morale de notre société. Des citoyens d’un certain âge nous disent que « C’est aux présidents ’APC, en collaboration avec les organes de l’Etat ainsi que l’argent de ces mêmes piétons et autres qu’il faut rendre ces trottoirs accessibles à tout le monde et partout ! Pourquoi que ça marche en Chine et pas chez nous ?

Younes
Vendredi 19 Août 2016 - 17:22
Lu 561 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+