REFLEXION

MOSTAGANEM : Les perturbations météorologiques ont détruit d’énormes cultures

Les dernières perturbations météorologiques qui se sont distinguées par des vents violents et de fortes pluies orageuses, ont causé d’énormes dégâts au secteur de l'agriculture, en particulier les cultures précoces sous serres, notamment celles des tomates.



A cause des vents violents qui ont soufflé sur la plupart des régions connues par la plasticulture,  comme les régions de  Achaacha,  Ouled Boughalem, Sirat, Touahria et Oued El Kheir, les agriculteurs, en l'absence de l'assurance agricole et vu l'absence de communication avec les caisses spécialisées, restent vulnérables à toutes les formes de dommages qui les conduisent souvent au bord de la faillite et la réticence à poursuivre l'activité agricole, à la lumière de l'accumulation de divers obstacles que confrontent les investisseurs dans ce secteur vital. Dans le  même contexte,  devant les conditions météorologiques distinguées par de fortes pluies accompagnées de vents très forts, les prix des légumes ont récemment enregistré une hausse vertigineuse,  comme c’est le cas pour les tomates,  qui ont bondi à 120 dinars le kilo et l'aubergine à 140 dinars, qui pour la plupart sont des cultures en plastique et non saisonnières, alors que le prix de la pomme de terre  reste toujours à la hausse depuis plusieurs mois, pour atteindre ces jours-ci, le plafond de  100 dinars. Parallèlement à cela, les prix  du reste des produits de large consommation, ont enregistré récemment à leur tour,  des augmentations, ce qui a augmenté la souffrance des ménages à bas et moyen revenus. De leur côté, les éleveurs de la wilaya de Mostaganem, font face à plusieurs problèmes, y compris les prix de l’aliment de bétail, où le prix  de la botte de foin à travers les différents marchés a atteint 800 dinars, comme c’est le cas avec d'autres types d'aliments utilisés dans l'élevage de moutons et de vaches. Les prix de la viande pour leur part, restent très élevés, que ce soit la viande blanche ou rouge. Dans le même contexte, les dernières précipitations qui ont  dépassé les  400 mm, ont suscité beaucoup d’espoir chez les paysans, qui aspirent à une saison réussie, en particulier ceux liés à la production de céréales, il convient de noter que la campagne labours-semailles à la wilaya, a permis à la culture d'une superficie totale de plus de 50.000 hectares de différents types de céréales, notamment le blé et l'orge.

Gana Yacine
Mercredi 18 Février 2015 - 18:21
Lu 512 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+