REFLEXION

MOSTAGANEM : Les émanations provenant de la SNTA dérangent

N’est-il pas temps de la délocaliser ? La Société nationale de tabac et d'allumettes (SNTA) de Mostaganem sise au quartier de la Pépinière, continue de causer beaucoup de désagréments chez les riverains ainsi qu’aux élèves du lycée « Ould Kablia Saliha » dont les classes jouxtent cette usine.



MOSTAGANEM : Les émanations provenant de la SNTA dérangent
En effet, les habitants de plusieurs quartiers souffrent le martyre à cause de l'air pollué et des odeurs nauséabondes qui se dégagent de l’usine. Les cheminées crachant à longueur d'année des fumées dégageant un gaz qui donne la nausée, sont devenues la hantise des riverains et des lycéens dont les classes se trouvent à quelques pas de l’usine. « Cet état de fait est en train de provoquer des désagréments parmi les riverains, sans nous oublier,  nous les lycéens dont les cours sont perturbés voire notre santé menacée par cette fumée qu’exhalent les cheminées de l’usine, notamment en période de grande chaleur », nous dira un lycéen rencontré devant le portail inférieur du lycée « Ould Kablia» et d’ajouter : « nos fenêtres de classes donnent sur la cour de cette usine alors à l’approche de l’été on ne peut même pas ouvrir ces fenêtres par peur de l’odeur nauséabonde qui dérange.» Ces lycéens dénoncent les méfaits de l'usine SNTA située en plein tissu urbain. Quant aux riverains, eux aussi ne sont pas dans une meilleure situation, car la majorité du quartier de la Pépinière et surtout sa face sud endure cette odeur depuis des lustres : « nous nous sommes habitués à cette odeur, mais le pire c’est lorsqu’il n y a pas d’air pour aérer la zone alors on est obligé de patienter sans ouvrir les fenêtres pendant des heures en attendant l’avènement d’une bouffée d’air pour balayer cette odeur.» À noter que l'impact environnemental est de plus en plus réel surtout pour les oiseaux qui survolent au-dessus de ce site, sans oublier la santé du citoyen avec les risques des maladies respiratoires liées à l’exposition continuelle à cette odeur. Alors afin de mettre un terme à cette situation, les habitants sollicitent la direction de l'environnement de faire des études approfondies afin de savoir les risques liés à l’exposition chronique à cette odeur et est-ce possible de cohabiter avec cette usine implantée à l’intérieur du tissu urbain sans un risque à long terme ? Les habitants du quartier de la pépinière sont soumis depuis des années à la pollution du gaz dégagé par les cheminées de cette usine qui activent à longueur d’année. Des émanations fortes qui empoisonnent leur vie et celle de leurs progénitures alors ils souhaitent que les autorités compétentes prennent conscience de cette situation. Même les lycéens disent stop ! « Nous sommes étonnés de constater que cette usine continue de fonctionner malgré les nombreuses lois qui régissent ce secteur. Or, notre souhait est l’application des lois qui font obligation à toute industrie de ne pas mettre en péril la santé des citoyens et l’environnement», déclare un lycéen qui ajouta : « à quoi servent ces lois si elles ne protègent pas notre santé ? » En outre, contacté à plusieurs reprises pour plus d’information à ce sujet, le directeur de l’usine SNTA de Mostaganem n’a pas voulu nous accueillir.   

Bouziane Kamel
Mardi 5 Mars 2013 - 08:56
Lu 782 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+