REFLEXION

MOSTAGANEM : Les bijoutiers ambulants sommés de quitter les lieux squattés

Bientôt, la rue de Lyon et les abords de la place Thiers vont être libérés d'un squat qui n'a que trop duré par les bijoutiers et leurs "fameuses tablettes".



Après avoir casé  les commerçants ambulants qui occupaient presque toute la rue de Lyon, et les autres ruelles du centre ville , le tour est venu pour les vendeurs de l'or qui se sont installés et se croyaient ne plus être concernés par l’opération de lutte contre le marché parallèle. Désormais, ces derniers ont été avertis de quitter les lieux en se conformant à la réglementation de toute activité  commerciale. Le local commercial de l'ex-sonitex, situé aux abords de l'agence commerciale d’Algérie Télécom a été retenu pour les recevoir  dans un très proche avenir. La ville de Sidi Saïd tient à devenir moins bruyante avec ces commerçants clandestins qui noyaient son centre-ville, et plus accueillante pour ses citoyens qui étouffaient à travers ses rues squattées d'un bout à l'autre.

L.AMMAR
Samedi 11 Mai 2013 - 09:21
Lu 457 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+