REFLEXION

MOSTAGANEM : Le wali ouvre le dossier du secteur sportif

A peine rentré de congé que M Temmar Abdelwahid a effectué une visite éclair dans la zone de la Salamandre pour s’enquérir de l’état d’avancement de l’état des travaux d’aménagement du court de tennis « les Raquettes ». Le wali a fait un constat de carence évidente et a donné des instructions fermes, irrévocables pour que les Raquettes soient au rendez-vous de la prise en charge de la compétition internationale prévue pour la fin octobre 2016 mais, les travaux doivent être terminés le 31 septembre 2016, au plus tard.



Il y a de cela près de 7 ou 8 mois , que le wali de Mostaganem a pris la décision de transférer la gestion de ce stade relevant de la commune de Mostaganem  pour la confier à la direction de la jeunesse et des sports (DJS) ,en collaboration avec la Fédération algérienne de tennis (FAT) à condition que la wilaya de Mostaganem puisse abriter un tournoi international annuel de cette discipline. Le wali avait déjà insisté : «le tennis doit rebondir à Mostaganem et reprendre sa place grâce à la remise en état de cette infrastructure qui va être gérée conjointement par la DJS et la Fédération nationale du tennis à l'effet de préparer des tournois d'envergure nationale» et il y tient toujours de pieds fermes afin que Mostaganem fasse parler d’elle parmi les grands. Dans ce cadre et vu la situation piteuse d’abandon dans laquelle se trouvait le stade de tennis, M.Abdelwahid Temmar, a approuvé une dotation financière de 60 Millions de DA pour le lancement de travaux de réhabilitation et de mise à niveau. L’orientation donnée par le wali est assez claire et l’objectif affiché vise à permettre au stade de tennis de Mostaganem, « les Raquettes » d’être fin prêt à abriter une compétition internationale annuelle et la première de ce genre, initialement prévue en octobre 2016 est finalement arrêtée  à la fin Octobre 2016. De retour de son congé de détente, le wali a eu la désagréable surprise, lors de sa visite éclair  du mardi après-midi passé de constater que les travaux prévus sont encore loin de répondre aux attentes espérés sachant que les travaux prévus devraient porter sur le revêtement de la pelouse et le réaménagement des loges des joueurs notamment les annexes nécessaires à la viabilisation de ce stade de Tennis conformément aux normes internationales. En effet, ce sont 3 lots  distincts répartis entre 3 entreprises différentes, chacun en ce qui le concerne pour réaliser le projet  de réhabilitation et normalisation « les raquettes » se caractérise par les données suivantes, à savoir : une surface totale de 8920 m2 ; 1 court central de tennis 800m2 ; 4 courts de tennis de 621,41 m2 ; 4 Bureaux ; 2 vestiaires. Il y aurait aussi un parking pouvant accueillir 50 véhicules ; 1 Buvette-caféteria ; 1 poste de Police et 1 kiosque de e-services divers. Ceci pour les 2 premiers lots, tandis que le 3eme lot, porte sur des travaux de réalisation de l’éclairage extérieur. En dehors des travaux d’aménagements précité, le wali n’a pas manqué d’imposer une touche écologique pour agrémenter le cadre général du stade de tennis et, dans ce sens, a instruit l’EPIC de Mostaganem de procéder à des actions spécifiques pour mettre « du vert et des fleurs » dans un milieu dominé par d’intenses activités stressantes tant pour les « tennis-mens » que pour les spectateurs : c’est ce qui permettrait de créer une ambiance relaxante très souhaitable. Visiblement, M Temmar Abdelwahid, n’a pas toléré les retards accusés au niveau des travaux et qui sont dus, pour une large part, au manque de coordination et de suivi entre les parties impliquées à savoir : APC, DEP et Entreprises. Comme l’échéance du déroulement de la compétition internationale de tennis, à Mostaganem est pour la fin du mois d’Octobre 2016, le wali ne s’empêche pas  de peser de tout son poids  pour faire en sorte que les travaux de réhabilitation et de mise à niveau soient réalisés dans les délais et bien faits avec « zéro tolérance » tout en martelant  qu’il est un homme de défis  qui a pris des engagements et que, au-delà des considérations sportives, il considère que cet évènement est capital. Il devait préciser que c’est une question de marketing de la wilaya de Mostaganem, de prestige et de visibilité internationale. En effet, les étrangers qui visiteraient Mostaganem, en cette occasion, devraient être satisfaits car, sont à la fois des touristes faisant office d’ambassadeurs bénévoles pour l’Algérie et pour Mostaganem en particulier et c’est ce qu’il ne faudrait pas perdre surtout de vue à travers cet évènement qui, n’oublions pas, était initialement  prévu pour se dérouler au niveau de la Capitale, Alger. Dans tous les cas, M Temmar Abdelwahid a clairement fait savoir que les travaux doivent impérativement être terminés à la date du 31 Septembre 2016 en rappelant que c’est un évènement « que je ne veux pas rater car c’est une question d’image de Marque de Mostaganem, qui est une wilaya qui a besoin de marketing ».Il faut signaler qu’un tel évènement verra la participation de plusieurs pays et non des moindres tels que :les USA, la Russie, l’Ukraine, la Pologne, la Grande-Bretagne, le Maroc, l’Egypte, l’Indonésie, l’Allemagne, l’Espagne, la Bulgarie, l’Italie, la France, la Grèce et Cuba. Le mot de la fin est que M ; le wali s’est réservé le droit de suivre personnellement cette affaire et que le travail doit être bien fait et veut que le paysagisme doit marquer ce stade de tennis par une vue d’ambiance florale, outre le fait que la date butoir d’achèvement des travaux reste le 31 septembre 2016.

Younes
Mercredi 24 Août 2016 - 18:57
Lu 820 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+