REFLEXION

MOSTAGANEM : Le cri de détresse des insuffisants rénaux de Sidi Ali



Les insuffisants rénaux pris en charge à l’hôpital de Sidi Ali situé à 50 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Mostaganem pour leurs séances d’hémodialyse, ont protesté ce  dimanche 19 mars, réclamant plus de séances médicales. Ces derniers demandent que leurs séances d’hémodialyse soient supervisées par un médecin spécialiste. Ils réclament également une meilleure hygiène au niveau du service où ils sont pris en charge, et beaucoup plus de personnel paramédical. Selon eux, les malades traités au nombre de 90 venus des différentes communes, dont ‘’Achaacha, Khadra, Ouled Boughanem, Nekmaria, Sidi Lakhdar, Tazgait, Sidi Ali et Ouled  Maallah ainsi que d’autres, sont supérieurs aux équipements disponibles pour leurs séances d’hémodialyse. Un tel état de fait a engendré une grande pression sur les appareils en question. Selon eux, une situation intervient au moment où le ministre de la santé a déclaré que les hôpitaux d’aujourd’hui ressemblent à ceux de l’Europe. Ces derniers s’interrogent si la direction de la santé interviendra pour régler les problèmes des insuffisants rénaux de la ville de Sidi Ali. Ils sollicitent l’intervention de M. le Wali.      

B. Ilham
Lundi 20 Mars 2017 - 18:56
Lu 289 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 17-08-2017.pdf
4.39 Mo - 16/08/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+