REFLEXION

MOSTAGANEM : La vaccination contre la grippe fait des siennes!

Tout le monde sait maintenant que la vaccination demeure un moyen efficace de protection contre la grippe saisonnière, notamment chez les personnes à risque. Il existe trois types de grippe saisonnière, A, B et C. Les virus grippaux de type A se subdivisent en sous-types en fonction des différentes sortes et associations de protéines de surface du virus. Parmi les nombreux sous-types des virus grippaux A, les sous-types A (H1N1) et A (H3N2) circulent actuellement chez l’homme.



Sitôt annoncée à la télévision nationale et sitôt, les citoyens se sont précipités sur les centres de santé pour la vaccination mais  beaucoup ont vite déchanté.  En effet, l’opération de vaccination contre la grippe saisonnière des populations à risque  a débuté, avant-hier, le 16 octobre 2016, dans certains  établissements de la santé dans la wilaya de Mostaganem. Des personnes des deux sexes notamment  personnes âgées, accompagnées parfois de leurs enfants qui se sont présentées au niveau de certains centres pour se faire vacciner, sont repartis bredouilles .Des sources fiables , croit-on savoir, indiquent que les doses de vaccins attribuées n'ayant pas été attribuées pour certains centres de Santé  et ce ,à l’exemple de celui du Douar Aïzeb ou encore de celui du centre de santé de « Raisinville » qui est pourtant situé dans un quartier assez populeux .De ce fait, ce sont, en effet, des dizaines de personnes qui continuaient d'affluer vers les différents centres et qui ont bénéficié d’un quota de ce fameux vaccin « vaxigrip ».Des questions qui se poseraient et, à défaut, on suppose que c’est un «  conseil médical restreint » qui a décidé  du choix des centres et des quantités de produits à répartir mais on ne sait pas sur quels critères, cela a été fait et si ce fut rationnel. Mais alors, comment font ces petits  et ces personnes âgées qui ont des difficultés de locomotion et ceux atteints de maladies chroniques pour venir de loin se faire vacciner, car il semblerait que certaines zones pauvres de la wilaya doivent se déplacer souvent ailleurs. D’ailleurs, dans certains centres que nous avons visités, il y aurait  absence d’ordre et de discipline  de la part de citoyens, notamment au niveau du bureau chargé de délivrer les ordonnances pour la vaccination. Le maintien de l’ordre n’est d’ailleurs pas possible puisque pour ce centre de 4 étages et de dizaines de bureaux, il n’y a  qu’un seul agent de service recruté à  titre précaire du «  pré-emploi de l’ANEM ».Pour ce qui est de  l’absence de vaccins, dans les centres de santé qui n’en disposent pas, des responsables ont appelé les personnes concernées à patienter, dans l’espoir d’un nouvel arrivage de vaccins. Les années précédentes, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière s’est   étalée sur  des mois. Vu qu'il y va de la vie des citoyens mostaganemois  et face à cette situation délicate, de non disponibilité du vaccin anti grippal dans pas mal de centres, les services sanitaires de la wilaya de Mostaganem sont appelés à prendre des dispositions qu’ils jugeront utiles pour satisfaire les citoyens.

Yousri
Dimanche 16 Octobre 2016 - 18:08
Lu 370 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+