REFLEXION

MOSTAGANEM : La direction de l’environnement sensibilise sur la sauvegarde du littoral



Une intéressante projection sur la réserve naturelle marine des îles «Habibas», réalisée par l’antenne du Commissariat National du littoral, a permis de toucher du doigt l’immense retard que doit combler notre pays, dans le domaine de la protection des espèces marines: faunes et flores. D’après Messieurs Menhouara Mohamed, Kara et Mme Kassous Fadhila,  la perte de ces dernières risque de perturber fortement la chaine alimentaire et l’équilibre naturel des espèces. Mostaganem qui étale un fronton de124 kms de littoral, demeure à ce jour, une zone vierge qui devrait intéresser les associations aquatiques, subaquatiques et la société civile pour permettre aux chercheurs universitaires la mise en place d’une banque de données d’une part, et la confection d’un atlas du littoral Mostaganémois d’autre part. Il est impératif, souligne- t-on, de sensibiliser les gens de la mer, de faire face à la pollution qui sévie sur nos côtes, de combattre les procédés illégaux de la pêche à la dynamite, d’interdire les centres d’enfouissements d’ordures ménagères sauvages, de permettre la régénérations des herbiers à posidonies et de lancer un plan climat adapté à chaque zone vulnérable. Rendre à la nature son droit: telle est la feuille de route qui sera tracée par une commission de travail qui regroupera la société civile, le commissariat du littorale et la direction de l’environnement. M. Kheifa Med, président de l’association du renouveau dira à ce sujet: « J’ai trouvé de jeunes cadres de cette institution très motivés, connaissant bien le domaine sur lequel ils exercent, ils méritent tous nos égards, nous devrons les aider et les soutenir dans leurs actions, il y va de l’intérêt de notre littoral qui est menacé par le tout «balnéaire » dans un tourisme de masse destructeur de l’environnement. Comme à l’accoutumé, il est à souligner l’absence des représentants institutionnels et administratifs à l’exception du représentant de la direction de la pêche. Bien sûr n’ayant aucun ‘état d’âme, les problèmes de l’environnement et de développement durable dans notre wilaya sont leurs derniers soucis».              

B.CHERIFI
Samedi 24 Mai 2014 - 10:34
Lu 366 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+