REFLEXION

MOSTAGANEM : La cité "Chemouma", la jungle urbaine de la ville

Malgré la lutte acharnée contre les dépôts d'ordures en ville, la cité "Chemouma" semble n’être point concernée par les opérations de collecte d'ordures, de par la présence d'un dépotoir où pullulent déjà des chiens, des chats ,des rats et des serpents et a fini par la transformer en une jungle urbaine.



Des centaines de quintaux de déchets de toute nature  qui, faute d’être prises en charge par les agents d'entretien de l'A.P.C ont fini par s’amonceler dans cette cité, sise à quelques centaines de mètres du centre-ville , et où pullulent à présent  des centaines de rats, de serpents, et où stagnent également des eaux usées à ciel ouvert, provenant d'un regard d'assainissement embourbé. En effet, la cité "Chemouma" et plus particulièrement les immeubles qui longent les champs agricoles sis à quelques mètres des bâtiments, semble crouler sous les ordures ménagères provenant de la cité et des cités urbaines voisines , ce dépotoir sauvage est devenu un lieu de refuge pour les rats, les serpents et attirent également  des sangliers venant des proches champs agricoles ,selon la déclaration de l'un des citoyens ,M S.M, qui les a vu à plusieurs reprises . Ce dépotoir, qui a été évacué plusieurs fois, fini toujours par reprendre naissance et par empester la cité dont l'air devient irrespirable .Une citoyenne, Mme K.H, affirme :"Dès la tombée de la nuit, les rats sortent de partout, pour envahir les rues et les appartements, nous vivons dans nos gites avec eux, il y a même des serpents qui osent se glisser au sein de nos balcons, il ne reste que les sangliers qui n'ont pas accédé à nos maisons ". Un autre citoyen, M.D.M déclare à son tour que ces ordures leur  empoisonnent la vie, et accusent certains habitants de la cité  de déverser  les ordures sans attendre le passage du camion collecteur ,c'est la raison qui a poussé à la pullulation des chiens ,des chats errants , des rats et des serpents ,et à l'attirance  aussi des sangliers qui viennent de temps à autre fouiner dans ce mont d’ordures ménagères qui menacent notre santé. A l'annonce de ces premières chaleurs caniculaires, les malheureux citoyens sollicitent l'intervention de l'A.P.C pour les soulager de ces dépôts d'ordures qui ont fini par transformer la cité en une jungle urbaine !

L.AMMAR
Dimanche 20 Avril 2014 - 10:20
Lu 804 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+