REFLEXION

MOSTAGANEM : Désastre écologique à Kheir-Eddine

Encore une fois, des citoyens de Kheir-Eddine dans la wilaya de Mostaganem se sont manifestés pour dénoncer la décharge communale non réglementée de laquelle s’exhalent des fumées toxiques provenant de l’incinération des ordures. Une situation déplorable supportée par ces citoyens qui ont peur pour leur santé et celles de leurs familles en raison de ces émanations polluant l’air et l’environnement.



En effet, une décharge communale non réglementée  a été créée sur une terre agricole à la limite entre les communes d’Ain Boudinar et  Kheir-Eddine, à proximité d’une grande agglomération (DAS Si Omar) dite village  el Djebbah et à près d’un (1) kilomètre du  chef-lieu de la commune de Kheir Eddine, au lieudit ‘’Houissi’’ où toutes les communes avoisinantes déversent leurs ordures en ce lieu. Il est à rappeler que les citoyens de Kheir Eddine se sont soulevés contre ce qu’ils considèrent l’insouciance des autorités locales et à leur tête la Direction de l’environnement de la wilaya quant à leur calvaire ayant trait à la santé publique. Ces derniers, tôt dans la matinée de ce samedi 21 novembre 2015, avaient barré la route menant à cette décharge et ils ont empêché tout camion de déverser ses ordures ménagères dans cet endroit, notamment celles des communes avoisinantes.  Les citoyens de Kheir Eddine revendiquent la fin de l’incinération des déchets ménagers dans leur Commune et le transfert de cette décharge qui ne se trouve qu’à moins d’un kilomètre du chef-lieu de la Commune. Les protestataires ont voulu par leur action exprimer leur ras- le-bol de l’indifférence des pouvoirs publics et de leur inaction pour préserver la santé de leurs enfants qui respirent chaque jour la fumée toxique émanant de la décharge. ‘’Personne ne soucie de notre santé’’, avait déclaré l’un des protestataires (aujourd’hui décédé) qui était asthmatique et atteint de la maladie du cancer. Côté Direction de l’environnement de la wilaya, c’est le silence radio, tandis qu’un militant écologiste a relevé l’existence d’une législation interdisant l’incinération des ordures notamment la loi 03-10 relative à la protection de l’environnement dans le cadre du développement durable, et la loi 01-19 relative à la gestion, au contrôle et à l’éradication des déchets ménagers. Sur ce phénomène d’incinération des ordures, notamment au niveau de la décharge de Kheir-Eddine, ce même militant a souligné que la responsabilité revient en premier lieu au P/APC et à la Direction de l’environnement de la wilaya qui doit coordonner avec les élus locaux et trouver des solutions aux questions environnementales. Comme il a ajouté que cette situation s’est aggravée depuis la fermeture du centre d’enfouissement technique de Sour, dans la daïra d’Ain-Tédelès pour cause de saturation. Au niveau de ce CET, un nouveau bassin a été réalisé, mais malheureusement il est toujours inexploitable.

Rachid M.
Mercredi 7 Juin 2017 - 19:37
Lu 507 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 21-11-2017.pdf
3.67 Mo - 20/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+