REFLEXION

MOSTAGANEM : Des trottoirs et des rues en perpétuelle dégradation



Les trottoirs,  les rues et la périphérie de la ville de Mostaganem touchés par la dégradation et délaissés, dont certains quartiers tels : Raisinville, Tigditt, Mont Plaisir, El Arsa  demeurent  à la quête d'aménagements  qui tardent  à voir le jour et restent entièrement délaissés. Les citoyens et les automobilistes ne cessent de dénoncer l’éventrement de ces rues par des travaux souvent interminables, de ces nids de poules qui s’élargissent d'un jour à l’autre, de ces regards dont les dalles sont enchevêtrées, voire inexistantes dans le plus souvent des cas. Cet état déplorable des voies de communications a fini par soulever davantage l'ire de certains  chauffeurs de taxis  qui refusent de desservir les quartiers de la ville où la circulation est devenue  impraticable, et le mécontentement des citoyens à se déplacer sur ces rues désormais ,transformées par l'usure en de pénibles pistes où marcher exige tant d'efforts et de précautions  . Certes, le lancement des travaux promis et tant attendu, portant sur l’aménagement urbain de la ville, parait être la très bonne nouvelle pour les mostaganémois, malheureusement, il ne cesse de se faire reporter d'une date à l’autre. Notons que la priorité du moment semble être accordée à l’embellissement de la ville par l’aménagement des ronds-points et la création de jets d'eaux. Beaucoup de citoyens contredisent cette option prise par l'A.P.C visant à s'occuper du superflu et délaisser le côté le plus urgent et prioritaire. M.H.M, un enseignant, affirme en ce sens que "l'aveugle n'a pas besoin que du k'hol", une allusion faite à cet embellissement exagéré de la ville au détriment de l’amélioration du cadre de vie, tel que l’éclairage public défaillant au sein de certains quartiers de la ville et surtout la réhabilitation de l’état des routes et des trottoirs, qui sont les plus décriés par la population mostaganémoise. Il est temps que l'A.P.C daigne à mieux s'occuper des besoins urgents au lieu de tant de choses qui peuvent attendre.   

L.AMMAR
Vendredi 20 Décembre 2013 - 17:11
Lu 104 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+