REFLEXION

MOSTAGANEM : Des estivants en quête d’hébergement

Plusieurs citoyens résidants sur le territoire de la wilaya de Mostaganem ou hors wilaya, ainsi que ceux issus de la communauté algérienne établie à l’étranger, ont d’ores et déjà commencé une course effrénée pour dénicher le lieu d’hébergement ou le bungalow de leur choix pour cette saison estivale. C’est ce qui a été constaté à travers plusieurs agences immobilières de la wilaya de Mostaganem et particulièrement dans les communes côtières.



Malgré l’afflux considérable que connait la wilaya de Mostaganem, la plus grande partie des estivants boudent les agences immobilières en s’échappant aux mailles des procédures réglementaires, en se dirigent directement vers les particuliers qui proposent la location à des prix concurrentiels, évitant ainsi les marges bénéficiaires des agences immobilières, selon plusieurs témoignages. En revanche, des spécialistes dans la ‘’location immobilière’’, établis à Mostaganem ville font savoir que la saison estivale représente pour eux 80 % des recettes annuelles, puisque durant les autres saisons, elles se trouvent en situation de ‘’stand-by’’ attendant la saison estivale prochaine. Par ailleurs, l’émergence d’intermédiaires ou médiateurs qui exercent dans ce créneau aurait eu des répercussions négatives sur ce métier, expliquent les mêmes spécialistes qui soutiennent que les professionnels du secteur et les locataires et propriétaires, ne font toujours pas confiance aux procédures réglementaires et préfèrent des mécanismes à l’ancienne. En dépit, de l’entrée de la procédure dite « location chez l’habitant » initié par le ministère du tourisme est de l’artisanat durant la précédente saison estivale, il y aurait énormément d’obstacles et difficultés, auxquels le locataire est confronté expliquent certains. En ce sens, d’autres espaces pour la location exigent des prix, qui demeurent de très loin des capacités financières des familles à revenu modeste, puisqu’ils procèdent à des mécanismes semblables aux enchères proposés au plus offrant. Généralement ce sont ceux les touristes issus de la communauté algérienne établie à l’étranger qui bénéficient de ces offres proposées. Dans le même contexte, il est constaté que les hôtels et autres auberges touristiques sont destinés à une catégorie spéciale d’estivants en exigeant des prix qui dépassent souvent l’entendement. Toujours est –il, alors que l’offre demeure toujours inférieure à la demande, les citoyens mostaganemois qui n’ont pas les moyens de se payer des vacances aux prix proposés appellent les autorités à réhabiliter les camps de vacances qui en l’état actuel des choses seraient la seule rescousse pour des milliers de familles.

Tayeb Bey Aek
Vendredi 29 Juillet 2016 - 18:49
Lu 395 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+