REFLEXION

MOSTAGANEM : Démantèlement d’un réseau de vol de voitures

Un important réseau international, spécialisé dans le vol de voitures haut de gamme, dans la falsification de leurs documents et leur acheminent à travers les frontières marocaines, tunisiennes et du sud, vient d’être démantelé par les éléments de la gendarmerie nationale relevant du groupement de wilaya de Mostaganem.



MOSTAGANEM : Démantèlement d’un réseau de vol de voitures
Un coup de filet qui vient démontrer si besoin est, l’ampleur du phénomène et l’infiltration de ses tentacules au sein des administrations concernées, dont Réflexion en a déjà fait part de ces opérations frauduleuses à plusieurs reprises et la dernière en date, concernait l’enquête menée par les mêmes services et pour les mêmes motifs au niveau de la daïra de Bethioua et Mostaganem (Voir réflexion du 21.03.2010). Les unités de la gendarmerie ont encore une fois marqué la présence active de jour comme de nuit à travers le territoire de compétence. Ses éléments viennent de mettre hors d’état de nuire tout un réseau de trafic de voitures, une affaire qui a défrayé la chronique. En effet, un réseau international, dont ses membres arrêtés, ont tous été inculpés pour constitution de bande de malfaiteurs, faux et usage de faux, vol et trafic de voitures, falsification de documents administratifs, usurpation de fonction et trafic d’influence. Agissant sur la base de renseignements, faisant état de la constatation de cas de dossiers falsifiés déposés aux fins d’immatriculation de véhicules au niveau des wilayas d’Oran et de Mostaganem. S’appuyant immédiatement sur le recoupement de ces informations, les éléments de la gendarmerie nationale ont entamé des recherches et investigations minutieuse à l’effet d’arrêter les mis en cause. Suite à cela, un dispositif de surveillance discret a été mis en place dans le cadre de l’enquête entreprise en ce sens. Les résultats ne se sont pas fait attendre, puisque les services compétents chargés de l’opération, ont réussi à mettre la main sur le cerveau du réseau au niveau de la Salamandre dans la commune de Mostaganem, il s’agit du dénommé M. Mourad, originaire de la wilaya de Tlemcen. Cette arrestation, a permis par ailleurs à la neutralisation de l’ensemble des membres constituant ce réseau au nombre de onze individus. L’on notera aussi, et selon les informations recueillies que parmi les personnes arrêtées, l’on relèvera le responsable du service des cartes grises de la daïra de Béthioua (Oran), deux autres agents en poste dans la même institution et deux employés de l’APC de ladite localité. Il y a lieu de souligner que le réseau en question excellait d’une manière ingénieuse et insoupçonnée dans la falsification des documents qui donnaient l’impression d’être authentiques. Toujours dans le cadre de l’enquête préliminaire, un mandat de perquisition a été délivré par le procureur de la République territorialement compétent pour permettre aux éléments de la gendarmerie de pénétrer au domicile du principal suspect. En effet, la perquisition a donné ses fruits, d’où il a été découvert, des cartes grises vierges, des documents relatifs aux véhicules volés, des imprimés de transaction de vente. Selon le rapport établi par les services concernés, il en ressort que 60% des véhicules volés proviennent de l’intérieur du pays quant au 40 % restants, ils auraient été acheminés de l’étranger via nos frontières Est-Ouest et celles du Sud. Cette bande organisée activait sur l’axe Maghnia, Tlemcen, Oran, Mostaganem pour ce qui est de l’Ouest. Bordj-Bou-Arrerridj, M’sila et jusqu’aux frontières Est de Tebéssa. Les investigations ont démontré d’autre part, une relation étroite qui liait cette bande à celle qui appartenait à un certain ‘Rouget ‘, actuellement incarcéré dans un établissement pénitentiaire de la ville d’Oran. Ce dernier activait sous les ordres de M.M dit le ‘douanier’ qui était à la tête du réseau qui vient d’être démantelé à Mostaganem. C’est d’ailleurs au sein du domicile de ce dernier qu’il a été découvert une photocopieuse, un micro-ordinateur, un scanner et de faux cachets administratifs. Après clôture de la procédure, les mis en cause ont été présentés le 25/03/2010 devant le procureur de la République près le tribunal de Ain Tedles, huit (08) d’entre eux, ont été placés sous mandat de dépôt et trois autres laissés sous contrôle judiciaire en attendant leur comparution devant le tribunal compétent. Il est à noter que cette opération a été soldée par la saisie de 14 voitures.

M. Touati et Nour
Vendredi 26 Mars 2010 - 23:01
Lu 1410 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+