REFLEXION

MOSTAGANEM : Campagne éco-marine de nettoyage à Kharrouba

Kharrouba-plage pour les uns ou plage de Sidi Mejdoub pour les autres vient de connaitre, ce samedi 3 septembre 2016, une campagne écologique de nettoyage, entreprise par des bénévoles et des associations avec l’assistance de la Direction de l’environnement de Mostaganem.



En effet, ce sont un peu plus d’une trentaine de jeunes gens de tous âges qui ont investi ce matin-là du samedi passé, la plage de Sidi Mejdoub sous un soleil assez lourd quand même. Ce sont les associations « El Mahdia » de Tiaret, le Club de plongée sous-marine « Trident » de Mostaganem, l’Association de la Fondation « Djanet Al Arif » de Debdaba (Sayada) qui se sont associés dans un partenariat auquel devait participer également des éléments de l’association de « Nass el Kheir » ainsi que des membres du commissariat de la Préservation de la côte Maritime. Cette opération a été déclenchée en ce moment particulier qui coïncide avec la rentrée des classes et donc il y avait une fréquentation minimale de la plage pour permettre un travail de nettoyage « sur le sec » relativement moins gênant. En parallèle, ce sont des plongeurs qui ont entamé un nettoyage du fond marin sur une faible profondeur et à chaque plongée chacun d’eux remontait avec des sacs à mailles bien remplis de matières diverses dominées essentiellement par « du plastique » en tout genre. Nous avons même constaté que les plongeurs ont remonté des roues de motocycle du genre « booster ».Cette opération que l’on peut qualifier de « dragage manuel » est loin de débarrasser les fonds de la plage de Kharrouba de tous les détritus qui tapissent le fond. Et les spécialistes confirment que ces déchets on détruit la flore marine et par suite certaines espèces de la faune aquatique comme les mérous, les dorades, les marbrés…et autres ont disparu totalement. En ce qui concerne le travail de surface « sur le sec », c’est-à-dire le nettoyage de la surface sableuse, c’est le même constat désolant qui nous a permis de voir que les bénévoles et les militants des mouvements associatifs précités avaient ramassé, eux aussi d’énormes quantités de détritus, laissées certainement par des estivants indélicats qui n’ont aucun respect pour l’environnement immédiat. Pour ces gens qui font ce nettoyage de surface, l’opération est un peu plus compliquée car  de petites embarcations de pêche cohabitent, à même la plage, avec les baigneurs. Nous croyons que c’est la seule plage du littoral qui est dans cette situation assez singulière qui dure depuis des années et qui devrait faire l’objet d’une attention par les autorités en charge de la gestion de cette frange maritime. Fort heureusement, que le service de nettoyage effectue des passages fréquents pour débarrasser la plage de ce ramassage mais alors reste aussi la question du « vidage de la bâche à eaux usées » qui gagne à être effectuée un peu plus souvent.

Younes
Dimanche 4 Septembre 2016 - 16:59
Lu 260 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+