REFLEXION

MOSTAGANEM : Bientôt un jardin féerique à El-Arsa

Une bonne nouvelle pour les Mostaganémois : d’ici 120 jours si les travaux iront à une cadence non interrompue, la placette d’El-Arsa qui surplombe l’Oued Ain-Sefra au pied du mausolée Bey Mustapha Bouchlaghem, ne sera plus cet actuel lieu de désolation aussi sociale qu’urbaine ; mais bel et bien une féerique placette aménagée en allées, en jardins et en potagers digne de l’image de marque qu’accordent les pouvoirs publics à l’avenir touristique de Mostaganem.



C’est ce qui ressort de la visite d’inspection et d’orientation effectuée hier matin par le Wali M. Abdelwahid Temmar qui a eu à passer en revue l’ensemble des principes d’aménagement en question, en présence de différents cadres et spécialistes de l’urbanisme, de la paysagerie ainsi que   de plusieurs membres de la société civile. Aménagement lequel repose en fait sur plusieurs volets dont : la revalorisation de la muraille historique avec l’installation d’une petite estrade pour offrir aux visiteurs une vue imprenable ; la mise en valeur du dit mausolée par un déménagement visuel avec un aménagement d’un plan d’eau ; revalorisation des berges de l’Oued Ain-Sefra par des banquets végétales et des murets en pierre à travers un système de gabionnage pour une reconstitution visuelle de la muraille ; et la création d’une liaison entre El-Arsa et Ain-Sefra par un escalier public. L’ensemble de l’opération d’arrangement de cette place d’une enveloppe de l’ordre de 25.000.000 DA comme première estimation administrative, consistera de ce fait à la réalisation d’un revêtement à l’horizontale en pavée et sable de carrière, de la création d’espaces verts  et de plantations, pose d’éclairage d’ambiance, réalisation d’animations aquatiques, et de traitement du talus, ainsi que la restauration du dit mausolée selon ses normes historiques de construction a tenu à préciser monsieur le Wali. Ce qui nécessite par conséquent le déplacement des 7 familles occupant l’autre voisine ancestrale bâtisse connue sous le nom de la caserne du génie, à qui M. Abdelwahid Temmar a accordé un positif clin d’œil pour apparemment un incessant relogement.        

Ilies BENABDESLAM
Lundi 13 Mars 2017 - 18:49
Lu 1532 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 18-11-2017.pdf
3.68 Mo - 17/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+