REFLEXION

MOSTAGANEM ABRITE LA 71EME EDITION DES JOURNEES D’INFORMATION DE LA POLICE NATIONALE : Du registre à la main aux applications technologiques

A l’observation des différents instruments, outils et applications mis en exposition à la maison de la culture à l’occasion des portes ouvertes sur la DGSN qu’abrite Mostaganem au sein de la Maison de la Culture, le visiteur aura sans doute aucun tout le loisir de distinguer tous les ponts franchis par la police depuis le temps du dactylo et du ‘’registre à la main’’ aux dernières applications intelligentes exposées en ces journées de la 71ème édition des journées d’information de la police nationale.



En présence de monsieur l’Inspecteur de Police chargé des Frontières représentant du DGSN, de monsieur le Principal de la Sureté de Wilaya, de monsieur le Wali, de monsieur le Président de l’APW, ainsi qu’un beau monde parmi les autorités civiles et militaires, la police a donné le coup de starter des portes ouvertes sur ses fonctions. Un évènement qui a été marqué par le discours du représentant de monsieur le DGSN ayant focalisé sur la modernité et le progrès socio-économique que connait le pays qui requiert une totale mobilisation pour la répression de la criminalité et de tous les fléaux sociaux entravant le développement, soulignant un peu plus  loin le rôle des services de police dans la prévention du crime et de tout ce qui est susceptible de nuire à l'ordre public. Aussi, a-t-il dit, « il est nécessaire d'adopter une politique d'actions cohérentes et souples capables de s'adapter aux mutations locales que connaît la société algérienne et aux défis imposés par la mondialisation dans ses dimensions économique et sociale ». Du reste s’en est suivi, après la remise de cadeaux destinés à monsieur le DGSN, un documentaire de 14 minutes, mettant en exergue les plus sophistiqués moyens dont s’est dotée la police pour mener à bon escient ses différentes prestations lui valant aujourd’hui un podium parmi les émérites de l’Afrique et du monde arabe.   Les portes ouvertes d’un attrait riche et varié pour mettre en avant les avancés et le développement de la police algérienne dans de nombreux domaines ce qui fait d’elle l’une des polices les plus sollicitées dans le monde en matière de lutte contre la criminalité, notamment le terrorisme urbain, mettent à la disposition des visiteurs une exposition de l’ensemble des instruments et moyens de la police : depuis le dactylo et le registre de main du temps postindépendance, lors de la période de la Peugeot 404 et du Renault Saviem comme fourgon, à notre époque contemporaine marquée par l’utilisation d’une batterie de systèmes et appareils des plus sophistiqués, outre les nouvelles technologies assurant une véritable lutte contre les nouvelles formes de criminalités. Aujourd’hui, la police algérienne dispose d’un éventail d’outils de dernière technologie utilisés dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses facettes, on citera à titre d’exemple les laboratoires de la police scientifique celui de l’ADN, de l’empreinte digitale et de la balistique, les mêmes dont dispose la police fédérale américaine (FBI) ou d’autres grandes polices du monde. Cette première journée des portes ouvertes, qui a abrité un cross au profit des enfants et les manœuvres d’atterrissage d’un hélico de police sur l’esplanade du port de pêche de La Salamandre, a été également marquée par l’inauguration de plusieurs nouveaux acquis, dont la brigade mobile de la police judiciaire dans la localité de Kharouba, et de la 8ème sureté urbaine, toujours dans la même localité à la cité Salam.   

Ilies Benabdeslam
Lundi 10 Juillet 2017 - 19:03
Lu 455 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 21-09-2017.pdf
3.59 Mo - 20/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+