REFLEXION

MOSTAGANEM : 470 « harraga » appréhendées sur le littoral en 2009

Au cours de l’année 2009 étaient 470 personnes appréhendées en flagrant délit sur le littoral, la majorité sont des jeunes dont l’âge varie de 18 ans à 36 ans.



MOSTAGANEM : 470 « harraga » appréhendées sur le littoral en 2009
Des joies de la douce baignade aux drames de l’immigration clandestine… !
Il demeure l’un des plus jolies rivages du pays, avec ses 120 kilomètres de plages aux sables dores, qui s’étendent d’el Macta aux limites de la wilaya d’Oran a el Bahara aux frontières de la wilaya de Chlef, mais, reste également l’une des rives dramatiques ou tant de citoyens écœures par une par une mal vie permanente, ont tente vainement de gagner les autres cotes, en risquant la vie sur le dos des radeaux la mort certaine et de l’errance vers l’incertain total…. Ainsi, durant de l’année 2009 qui a tiré sa révérence, du mois de mars au mois d’octobre dernier, 35 folles tentatives d’immigration clandestine ont été entreprises inutilement et déjouées à temps par les éléments des forces de la sécurité nationale, qui veillaient sans relâche sur ces rivages devenus, des ports de transif pour l’évasion maritime et le transport « hydraulique » de la drogue, dont des quantités énormes ont été repêches par les services de sécurité. Les auteurs de ces « hargas » via la mer, au cours de l’année 2009 étaient 470 personnes appréhendées en flagrant délit sur le littoral, la majorité sont des jeunes dont l’âge varie de 18 ans à 36 ans, et presque tous originaire des communes de la wilaya, à l’exception de quelques autres jeunes venus des wilayas limitrophes de Chlef et Relizane, 70 de ces derniers « harrags » demeurent encore mineurs, a peine âgés de 13 ans à 15 ans, la situation sociale de ces suicidaires, diffère d’un cas à l’autre, le rapport établi par l’association sociale qui s’est penché sur le traitement de cet épineux dossier, laisse apparaître des constatations troublantes, sur la composante humaine de ces fous et de leur rang social, dont l’existence de 06 filles, de 03 femmes enceintes, et d’un nourrisson de 16 mois, et le plus étrange de la présence d’un vieux de 70 ans qui a également de tenter d’aller voir ce qui se passe de l’autre coté de la méditerranée, des handicapés et des universitaires bardés de diplômes. Les rivages de la wilaya, les plus fréquentés et recherchés par les clandestins sont ceux qui sont les moins surveillés et éloignés des villages côtiers, dont les plages de Chaibia, Kharbat (Ouled Boughalem), Kaf Lahmar (Sidi Lakhdar), Sidi Abdelkader (Achaacha), Hadjadj et Ben Abdelmalek Ramdane. L’arrestation la spectaculaire reste celle du mois d’octobre où la vigilance des des forces de sécurité a été fortement salutaire pour quelques 120 « harragas » sauvés de jeunesse d’une mort certaine par le mauvais temps qui sévissait en haute mer, en l’espace d’une vingtaine de jours. Ces « sauvetages » ont été opérés par les gardes cotes, les gendarmes et surtout les gardes communaux qui ont redoublé de vigilance et ne cessent de déployer d’autres efforts pour sauver ces jeunes, dont 117 sont en détention préventive, 32 purgent des peines de prison de 02 mois à 4 mois, 43 attendent d’être jugés, 70 mineurs en liberté provisoire et malheureusement, 40 sont morts, une centaine a pu regagner l’Espagne, mais dont 85 croulent à travers les geôles ibériques en attendant l’expulsion vers le pays. Tel est le bilan du rêve chimérique de la « Harga », en cette triste année qui s’en va, alors, espérons, que la nouvelle année s’annonce avec moins de tentatives d’évasion vers ces « El dorados », dont le meilleur demeure sans conteste, cette magnifique Algérie que ces fous de quitter, quitte à mourir en mer.

L. Ammar
Vendredi 8 Janvier 2010 - 23:01
Lu 1130 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+